masculins / EAG - OL

« Je prends mes marques »

Publié le 13 août 2015 à 11:01 par R.B

Claudio Beauvue est passé en salle de presse après l’entrainement de la matinée… Une recrue qui va retrouver son ancien club de l’EAG…

Que t’inspirent ces retrouvailles précoces avec ton ancien club ?
« Effectivement, cela vient vite. Il y aura beaucoup d’émotions avant et après le match. J’ai passé deux belles saisons à Guingamp et le club restera gravé à jamais dans mon cœur. L’EAG, c’est une famille. L’équipe de cette saison ? Je ne l’ai pas vu jouer. Il y a eu pas mal de changements et il faut donc travailler. Mais il y a une bonne colonne vertébrale. Je connais les défenseurs et eux me connaissent. Cela va être un beau duel ».

Comment te sens-tu dans ton nouveau club ?
« Tout s’est bien passé avec le groupe. Je suis jovial et à l’écoute de mes coéquipiers. Je suis moi-même. Je monte crescendo. Il y a la préparation, des matches pour s’adapter. Je prends mes marques. Je retrouve des sensations à l’image de l’équipe et on va essayer de corriger notre manque d’efficacité. L’adaptation ? C’est partout pareil. Il faut apprendre à échanger par la parole, par le jeu, avec ses nouveaux partenaires. Mon jeu de tête ? Il peut servir l’équipe, mes coéquipiers».

As-tu hâte de débloquer rapidement ton compteur buts ?
« On est surtout impatient de gagner. Après, un attaquant a toujours envie de marquer. Mais le primordial, c’est le collectif et de se dépenser pour lui. Un but face à l’EAG ? Si je marque, je ne le fêterai pas.  Ce ne serait pas correct ».

Le rôle de l’attaquant est-il différent à l’OL ?
« Avec la possession de balle, il est différent de celui de l’EAG où on évoluait plus en contres. A l’OL, avec la possession de balle, il faut être patient, savoir faire le bon appel »

Comment vois-tu ce match ?
« A domicile, l’EAG ne lâche rien et il aime bien jouer contre des gros. On y va pour prendre les trois points. Il faut les prendre à la gorge d’entrée, s’installer dans leur camp ».

Un mot sur Mathieu Valbuena ?
« Je suis ravi qu’il soit là. C’est un international et on connait sa valeur. C’est un plus pour l’équipe. L’important c’est que l’équipe regarde dans la même direction avant que chacun ne pense à lui, ne cherche à savoir s’il va jouer ou non

».

Sur le même thème