masculins / OL - Metz

« Je suis revenu plus fort»

Publié le 24 janvier 2015 à 08:00 par R.B

Porté disparu la saison dernière, Rachid Ghezzal renait depuis quelques semaines… Le gaucher peut faire apprécier sa superbe technique dans un nouveau registre…

Eté 2013. Tignes, d’abord, puis le séjour new yorkais. Rachid grimace. Après un tournoi de Toulon convaincant avec les Espoirs Français, il ressent les premières douleurs au dos pendant la préparation. Un bout de match amical au poste de latéral gauche et puis il rejoint l’infirmerie. Soins, opération, rééducation, reprise. S’il s’assoira  6 fois sur le banc, il ne jouera pas. Pour le voir en joueur, direction les terrains de CFA, où il fait admirer son savoir avec les Fekir, NJie… «Cela a été une saison galère. Mais cela m’a servi. Je suis revenu plus fort. J’ai désormais plus la notion de travail à fournir pour éviter les blessures. Un travail au quotidien. Quand tu ne peux pas jouer, quand tu vois tes potes s’éclater, c’est le pire moment pour un footballeur ».

Le doute, ennemi du sportif, pour la suite de sa carrière, est-ce-que  ce gaucher a la patte de velours l’a connu ? « Un peu. Tu te poses des questions, même après l’opération. On essaie de garder le moral. Il faut se battre. J’avais trop tiré sur la corde. J’aurais dû prendre en compte les premières alertes…».  Problème physique à surmonter mais aussi problème tactique. L’OL évolue depuis fin 2013 en 4-4-2. Comment trouver sa place dans cette animation, lui que l’on voyait dans un couloir ? « Dans un premier temps, je me suis dit que cela allait être compliqué. Après tu bosses et le coach a eu une réflexion pour me faire évoluer en fonction de mes qualités. Il y avait une occasion à saisir ». Le voici derrière les deux attaquants. Le coach Hubert Fournier : « Il a les compétences pour jouer à ce poste derrière les deux attaquants. Il se déplace bien ; il a une technique de haut niveau. Il a des aptitudes pour avoir une complicité avec les deux attaquants. Il peut rendre d’énormes services dans ce registre ».

« Rachon » revient sur son jeu, ses forces et faiblesses. « Je cours longtemps ; la caisse (le foncier) je l’ai toujours eue. Mais je ne vais pas vite. Je ne suis pas explosif comme Nabil (Fekir). Je suis plus du style à me faufiler…Il faut que je sois plus efficace. Quand je revois mes matches, je me dis notamment que dois déclencher plus vite au niveau de la passe, de la frappe… ». Quand on lui demande si sa remarquable technique ne lui pose pas un problème entre facilité et efficacité, il répond : « c’est un équilibre à trouver. Par le passé, j’ai pu être parfois gourmand… mais on travaille, on est bien encadré. Mes gestes sont souvent instinctifs en fonction de ce que je crois le meilleur sur le moment. Oui, faire le meilleur choix possible… ». Comme récemment cette virgule suivi d’un petit pont. Avouant qu’il aime bien cette virgule spectaculaire.

Celui qui a opté pour la sélection algérienne « je serais très heureux d’être convoqué, mais pour l’instant ma priorité c’est d’avoir une place importante dans l’équipe (OL) » savoure le moment présent. «J’enchaine. Tout se passe bien. Je le vis plutôt bien. Il faut continuer. Je suis un compétiteur. J’ai besoin de jouer pour me sentir bien. Le début de saison ne m’a pas satisfait. Mais après avoir discuté avec le coach, il m’a dit que j’allais être important, l’idée de partir s’est éloignée. Je profite de la présence d’Alex et de Nabil (Lacazette et Fekir). Depuis le temps que l’on joue ensemble, on a des automatismes. Cela a été facile d’entrer dans cette équipe qui a souvent le ballon, fait du jeu… ».

Celui que Bernard Lacombe a souvent comparé à « Mouche » Bouafia avoue qu’il n’a pas de modèle. De l’ombre à la lumière. Des doutes au présent joyeux, Rachid est devenu une nouvelle arme olympienne. Il avait disputé 20 matches en 2012-2013 (1065 minutes ; 1 but face à Lorient) avant sa traversée du désert. « Je n’ai pas lâché. A moi d’être bon à chaque fois que l’on me sollicite… ». Et il est aligné régulièrement depuis la reprise avec trois titularisations lors des trois derniers matches…

Sur le même thème