masculins / Point presse

Jean II Makoun : « J’ai envie de jouer »

Publié le 10 novembre 2010 à 14:00 par DC

Après l’entraînement en fin de matinée, c’est Jean II Makoun qui s’est présenté devant les journalistes pour le point presse du jour.

Le malaise avec Gerland…
Je suis là pour jouer, quelles que soient les conditions. Il y a eu de pires moments que ça, et puis je n’ai jamais dit que je ne jouerai pas, j’ai toujours été là. Je suis prêt à jouer dimanche, et j’ai envie de jouer. Je ne discute pas avec le coach de cette situation avec le public, c’est lui qui choisit de me faire jouer ou pas. J’ai parlé une fois avec les supporters, deux minutes lors de la photo. On ne s’est pas bien compris, je ne comprends pas trop ce qu’ils me reprochent. Je n’évite pas la pelouse en tout cas, je me suis déjà fait une raison de toute façon.

Son avenir…
Chaque chose en son temps, je n’y pense pas encore. J’ai envie de jouer, donc jusqu’au mercato je reste concentré. Ne pas jouer surtout parfois à domicile, c’est difficile, mais bon, j’attends le mercato pour voir. Pour l’instant je respecte les choix du coach, et je me laisse le temps. En tout cas, les quelques matches où j’ai joué, je ne pense pas avoir été le plus mauvais. Je n’ai pas non plus été le meilleur, mais parfois certaines choses sont dures à comprendre pour moi peut-être.

Le classement de l’OL…
On a fait un début de saison en dents de scie. Maintenant, on est à quelques points du premier, donc on reste au contact, dans le coup. Il faut essayer d’avoir un ou deux matches références pour pouvoir repartir vraiment. Pour les prochaines rencontres, nous avons des obligations de résultat. Contre Nice et à Lens, on est dans l’obligation de prendre des points pour recoller au haut du classement.

Les relations de Claude Puel avec le groupe…
En ce moment il nous parle beaucoup, il a surtout insisté sur nos débuts de matches, qui sont souvent difficiles. A Rennes par exemple on rate l’entame, mais bon après on revient bien. C’est à nous d’être en pleine concentration du début à la fin. J’ai parlé avec lui aujourd’hui du contenu de l’entraînement, donc on dialogue. Après, il a un peu changé depuis que je le connais. S’il est tendu ? Il y a certaines choses que l’on ne changera pas chez lui, je pense qu’il est toujours comme ça.

La sélection camerounaise…
Après la Coupe du Monde, il y a eu beaucoup de changements. Pour les qualifications à la CAN, on a joué trois matches. On a fait deux victoires et un nul. On a perdu des points chez nous, et en plus on s’en va affronter le Sénégal au prochain match. Ce sera difficile, car il y a beaucoup de petits problèmes entre les joueurs et la fédération. Certains ne sont pas venus depuis un moment. En espérant que cela s’arrange. En tout cas, tant que je n’annonce pas ma retraite internationale, la sélection sera toujours un objectif pour moi.