masculins / LOSC - OL J-4

Jean II Makoun : " Ne pas se désunir"

Publié le 02 décembre 2009 à 18:15 par BV

Au terme de l’entraînement de ce matin, lequel fut précédé d’une longue séance vidéo qui a permis aux joueurs et au staff de « parler longuement » selon Jean II Makoun, le Camerounais est revenu sur la période que traverse l’Olympique Lyonnais.

S’il rejette l’idée qu’un sentiment de déprime habiterait le groupe rhodanien au terme d’un mois de novembre qui a vu les joueurs de Claude Puel concéder 4 matches nuls (Liverpool, Marseille, Grenoble et Rennes) et subir une défaite (Fiorentina), le milieu de terrain olympien partage « tout à fait » l’analyse de Hugo Lloris qui jugeait, dimanche, le mois de novembre de l’OL « catastrophique ». « Il ne faut pas se voiler la face, a déclaré Makoun. Certains joueurs ont montré pas mal de visages d’un match à l’autre, surtout en championnat. A certains moments, on n’a pas été à notre niveau, tant collectivement qu’individuellement. On n’a pas le droit. Je ne sais pas si c’est consciemment ou inconsciemment mais on a parfois joué avec le frein à main et on n’a pas fait les efforts tous ensemble. » L’automne a également été marqué par l’accumulation de blessures qui ont touché le groupe lyonnais. « Ce n’est pas une excuse recevable », affirme Makoun qui reconnait toutefois que « pas mal de joueurs ont parfois été obligés de serrer les dents et de jouer avec des douleurs. Mais cela ne gomme pas tout. »

A ses yeux, pour retrouver le chemin du succès, les Lyonnais « ne doivent pas baisser la tête, ni les bras », et surtout « ne pas se désunir afin de retrouver (leur) niveau et le jeu collectif qui (leur) a permis de se sortir de pas mal de situations délicates lors des mois précédents. » « A chaque fois que l’on a joué ensemble, cela s’est bien passé, on a réalisé des performances énormes, note-t-il. Il faut s’appuyer dessus. »

Et lorsqu’il lui est demandé si le discours de Claude Puel passe toujours auprès de ses joueurs, il assure que « oui. Il passe toujours. (…) Quand cela ne se passe pas bien, on essaie de tirer sur untel ou untel. Mais il (Claude Puel) n’a jamais dit à un seul joueur de ne pas attaquer, de ne pas se lâcher, de ne pas jouer avec ses qualités. Son discours insiste sur le collectif afin que l’on exprime au mieux nos qualités. »

Dimanche, l’OL se rendra à Lille avec pour objectif de renouer avec la victoire. « On a un groupe qui dispute tous les matches pour les gagner, qui ne sait pas jouer le 0 – 0 », souligne Makoun.

Sur le même thème