masculins / Monaco - OL J-2

Jean II Makoun : « On ne jouait pas ensemble »

Publié le 06 novembre 2008 à 18:07 par BV

Ce matin, comme tous les joueurs titulaires hier soir face au Steaua Bucarest, Jean II Makoun s’est contenté d’un footing d’une demi-heure ; la récupération est de mise : samedi à 19h00, l’OL se rend à Monaco pour le compte de la 13e journée de Ligue 1. « On récupère plus vite quand on a gagné », se réjouit le Camerounais.

[IMG43528#L]Autre motif de satisfaction pour les joueurs de Claude Puel, une solidité retrouvée. La défense lyonnaise n’a en effet plus encaissé de but depuis 4 rencontres et le déplacement à Bucarest (5 – 3). Après avoir concédé 8 buts en 3 rencontres face à Rennes, Lille et Bucarest, l’arrière garde rhodanienne a retrouvé son étanchéité depuis le déplacement à Auxerre. « On ne jouait pas ensemble et on se retrouvait en danger, analyse Jean II Makoun, l’équipe était souvent coupée en deux. On a ensuite beaucoup parlé entre nous et vu ce qui n’allait pas. Les attaquants, qui ont pris conscience de leur part de travail défensif, et les défenseurs ont recommencé à défendre ensemble. Ce fut ensuite plus facile car, offensivement, on est capables de mettre en danger n’importe quelle équipe, de se créer des occasions. »

[IMG43530#R]La preuve à Sochaux, où les deux buts lyonnais sont venus de récupérations de balle de Toulalan et Benzema qui ont permis à l’équipe de rapidement se projeter vers l’avant. Dans le Doubs, comme lors de 5 de ses 7 derniers matches de championnat, l’OL a évolué en 4 – 4 – 2, un schéma de jeu qui lui permet de placer plus d’attaquants devant le but mais qui comporte des risques : « les milieux et les défenseurs peuvent être livrés à eux-mêmes si les attaquants ne font pas leur travail défensif, relève Makoun. En 4 – 3 – 3, les milieux doivent être très présents pour rapidement soutenir les attaquants. Cela demande beaucoup d’efforts pour être à la retombée du ballon, sur les deuxièmes ballons, en soutien des attaquants. On a beaucoup joué dans ce schéma de jeu en début de saison. Avec Jérémy Toulalan, au début on se marchait un peu dessus mais on a réglé ça en communiquant. Au fil des matches, ça va mieux ».
Sur le même thème