masculins / Grenoble - OL J-2

Jean II Makoun : "Se remettre rapidement dans le bain"

Publié le 19 novembre 2009 à 19:50 par BV

La qualification du Cameroun pour la Coupe du Monde, la main de Thierry Henry, le déplacement à Grenoble samedi, son début de saison, Jean II Makoun a évoqué tous ces sujets devant la presse.


FIORENTINA - OL
Mardi 24 novembre à 20h45 sur C+

Stade Artemio Franchi
Arbitre : Mr Olegario Benquerença


C’est peu dire que la qualification du Cameroun pour la Coupe du Monde 2010, grâce au succès au Maroc (0 - 2), a ravi Jean II Makoun ; c’est paré de l’équipement officiel de la sélection camerounaise que le milieu de terrain lyonnais s’est présenté, en fin d’après-midi, en salle de presse, au terme de l'entraînement à la carte. « C’est bien pour le Cameroun, s’est-il réjoui. J’espère participer à la Coupe du Monde mais on a le temps, je ne veux pas la disputer avant de l’avoir jouée. Avant l’arrivée de Paul Le Guen (sélectionneur du Cameroun depuis juillet 2009), on a connu pas mal de turbulences. Lorsqu’il a été nommé, il a mis en place une organisation « à l’européenne ». Tout le monde a mis du sien, que ce soit la fédération ou le ministère, car c’était très important ». Et même Samuel Eto’o, qui a promis à ses coéquipiers de leur offrir une montre en cas de qualification.

En Afrique du Sud, le Cameroun pourrait retrouver la France qui s’est qualifiée, hier, en arrachant un match nul face à l’Irlande (1  -1), grâce à un but de Gallas entaché d’une main de Thierry Henry. « C’est dans le jeu, philosophe Makoun, même s’il est dommage que l’arbitre ne l’ait pas vue. Je ne sais pas s’il l’a faite exprès, mais, dans le jeu, cela peut arriver. Lorsque cela donne la qualification pour une coupe du monde, sur le coup, c’est difficile de l’avouer. » La prestation de Hugo Lloris ne souffre, elle, aucune polémique ou ambigüité. Le portier lyonnais a été le grand artisan de la qualification des Bleus. « Exceptionnel », selon Jean II Makoun, qui, avant de reconnaitre qu’il s’agit du meilleur gardien avec lequel il ait jamais joué avoue qu’ « il ne (le) surprend plus : il a prouvé en club et en sélection qu’il est un gardien de classe mondiale. »

Samedi, les Lyonnais retrouveront la Ligue 1 à Grenoble. – « C’est un derby », assure Makoun -  L’occasion de prouver qu’ils ont retenu les leçons de la claque reçue, lors de la dernière reprise, face à Sochaux (0 – 2). « Il faut que l’on se remette rapidement dans le bain, que l’on évacue vite les émotions que l’on a connues en sélections, note Makoun. Les Grenoblois viennent de remporter leur premier point, on espère que la roue n’est pas en train de tourner, qu’ils ne vont pas signer leur premier succès contre nous. A nous de faire preuve du même mental que celui que nous avons affiché dans les moments difficiles. »

Et sur un plan personnel, l’objectif du Camerounais est de rester dans la lignée de ses dernières prestations sous le maillot lyonnais, plus convaincantes qu’un début de saison au cours duquel il reconnait n’avoir « pas été à (son) meilleur niveau ». « Mais je n’ai jamais baissé la tête, dit-il. J’ai toujours cru en mes qualités et donné le meilleur de moi-même. » Faut-il attribuer son regain de forme à son repositionnement devant la défense ? « Cela n’explique pas tout, déclare-t-il, même si c’est mon poste de formation, celui où j’ai tous mes repères et où je suis le meilleur. »

Avec ce déplacement au Stade des Alpes, l’OL entame la période la plus dense de sa saison, avec 9 matches en un mois. « Il va falloir compter sur tout le monde, prévient Makoun, avant d’émettre un souhait : que l’on soit épargnés par les blessures. »