masculins / OL-Valenciennes 1-1

Jean-Michel Aulas à l'entrainement ce matin

Publié le 12 septembre 2010 à 14:50 par GV

Au lendemain du match nul face à Valenciennes (1-1), les Lyonnais se sont retrouvés ce matin au centre d’entrainement de Tola Vologe. Le Président Jean-Michel Aulas leur a rendu visite en fin de séance

Si plusieurs titulaires sont restés en soins, 19 autres sont sortis sur les terrains. A commencer par les gardiens de buts. Lloris, Vercoutre et Hartock ont affronté le trio Puel-Bats-Anderson au tennis ballon.

Un groupe de 7 joueurs (Diakhaté, Gonalons, Lovren, Pied, Briand, Kolodziejczak mais aussi Cris qui reprenait la course) a participé à un long footing, tandis que Cissokho a travaillé individuellement.
Enfin 8 joueurs qui n’ont pas ou peu joué hier (Lacazette, Grenier, Makoun, Kallstrom, Gomis, Pjanic, Bastos et Gassama) ont eu droit à une séance plus copieuse : conservation de balle, travail d’appuis et de démarrage, tennis ballon, et frappes face au but.

A l’issue de l’entrainement l’ensemble du groupe a reçu la visite de Jean-Michel Aulas. Le Président lyonnais s’est ensuite exprimé face aux journalistes.

 

- Président, on imaginait l’OL repartir hier soir mais ce ne fût pas le cas…
- Tout le monde attendait hier soir une sorte d’étincelle mais, vous savez, ca ne se passe pas comme ça. Je l’avais dit aux joueurs la veille, on va progresser étape par étape. Quand on démarre mal une saison, on ne change pas tout avec un coup de baguette magique. L’essentiel, c’était de se donner confiance et d’avoir une meilleure maitrise du jeu. On l’a vu notamment en première période. Après on concède un but sur une petite erreur et Valenciennes revient dans le match. Mais il n’y a rien d’alarmant.

- Votre équipe a du mal tout de même à se lancer dans ce début de championnat…
- Oui, mais regardez, certaines grandes équipes comme Barcelone ont perdu hier. Il n’y a jamais de coïncidence qui ne soit pas analysable. C’est difficile parfois de préparer des matchs quand vous avez beaucoup d’internationaux dans l’effectif. Mais je suis sur de mon staff, j’ai confiance en mes joueurs et on va démontrer qu’on est capable de mieux. Quand je vois les joueurs qui étaient sur le terrain hier, ceux qui étaient sur le banc, et ceux qui nous manquent encore, on a probablement l’une des meilleures équipes à l’OL. Le collectif a juste besoin de temps et de confiance. On va retrouver notre niveau, j’en suis sur. Je ne voudrais pas, qu’au travers des certaines analyses prématurées, on voit le déclin de l’Olympique Lyonnais. On nous avait déjà critiqué l’an passé au mois d’octobre et novembre… Au final on a réalisé l’une des plus belles saisons du club. Il faut nous laisser un peu de temps. L’objectif de départ était de gagne le titre. Ca reste à l’ordre du jour. J’ai confiance dans cette équipe et tout le monde reste en ligne, avec Claude Puel, pour se rapprocher du titre, et de la victoire finale en Champion’s League

Il y a de la qualité dans cet effectif,
et beaucoup de valeurs humaines.

 

- Vous avez discuter avec Claude Puel hier soir ?
- On a diné ensemble hier soir avec tous les partenaires et on a parlé positif ! On a évoqué ce qui était bien, ce qui méritait de progresser. Je vous rappelle également qu’il nous manque encore des joueurs comme Cris, Cissokho, Delgado et Ederson. Bastos, lui,  revient tout juste. Mais je ne me fais pas de soucis. Il y a de la qualité dans cet effectif, et beaucoup de valeurs humaines. Quand on voit ce qui s’est passé au mondial cet été, on se dit qu’on a exactement, en terme de profil, des joueurs à l’opposé ! De plus, tout le staff travaille très bien autour de Claude Puel. Tout le monde est tourné vers la performance, on a tous les ingrédients et moi, je vois une progression depuis le début de saison. Si vous souhaitez critiquer quelqu’un, adressez vous à moi !

- Est ce qu’il y a urgence au niveau des résultats ?
-Non. Il y a urgence de progresser, mais on a démontré hier qu’il y avait du mieux par rapport à notre début de saison. On a été solide défensivement. Je trouve qu’on a mieux maitrisé le ballon avec l’apport notamment de Yoann Gourcuff au milieu de terrain. Jérémy Toulalan a été très bon également au milieu. On est en progrès et on va tout faire pour répondre à nos objectifs. On a certes mal démarré en championnat, avec un bilan comptable insuffisant, mais vous le savez, tout se joue sur la durée. En revanche, mardi, il y aura urgence de résultat face à Schalke car on est dans une compétition où le premier match est  déterminant. Schalke est une très bonne équipe, avec de grandes individualités mais c’est important de bien démarrer.

- Le début de saison ne vous inquiète pas ?
- Non, je ne suis pas inquiet. On a eu une préparation perturbée. Aussi bien par les blessures, que par la coupe du monde et le championnat d‘Europe des 19 ans. Il a fallu traiter 3 sujets durant cet intersaison. Il fallait gérer le problème des blessures. On a pris des initiatives dernièrement qui devraient permettre d’améliorer les choses ; On avait un souci avec Jérémy Toulalan qui n’était pas bien dans sa tête, on a essayé de voir ça. J’en profite aussi pour dire que la sanction de la fédération à son égard n’a aucune valeur et aucune légitimité pour moi. C’est un garçon irréprochable, et il ne méritait pas ça. Enfin, il fallait gérer un dernier point,  le recrutement.  On a fait mieux que quiconque avec les arrivées de Briand, Gourucff et Diakhaté. Dans toutes ces orientations, on a fait ce qu’il fallait.

- Un mot sur Lisandro Lopez qui n’a pas encore retrouvé son niveau…
- Vous savez, à Lyon, on a choisi d’avoir une équipe qui fait rêver avec de nombreux internationaux. On a donc beaucoup de personnalité dans le groupe et Lisandro en est une. Mais je préfère avoir ce genre de joueurs dans mon effectif. Je lui avais même demandé de venir en stage en Angleterre avec nous, car il est important pour le groupe. Après, il faut s’adapter avec ce genre de joueurs. On a bien vu que ce n’était pas un adepte de la préparation physique à outrance. Mais avec Claude, tous les joueurs ont les mêmes droits et les mêmes devoirs. Evidemment,  j’aurais préféré qu’il démarre la saison mieux que ça, mais je suis persuadé qu’il va revenir.

Sur le même thème