club / Conférence de presse

Jean-Michel Aulas : "En recrutant bien, on pourrait avoir de nouvelles ambitions"

Publié le 07 janvier 2017 à 13:32 par YM

En marge des présentations d'Alex Morgan et de Josephine Henning, Jean-Michel Aulas s'est exprimé sur l'actualité concernant le groupe professionnel masculin.

Les déclarations du président de Metz

"« C’est très grave. Il est président de club et ses déclarations sont à faire pleurer. J’ai moi aussi eu des mots parfois virulents par le passé. Mais je trouve cela déplacé. La logique voudrait qu’il y ait des excuses. La sanction de pénaliser Metz est assez juste. Sur ce match, où il a eu des blessures, Metz peut perdre 5 points. C’est assez fort. L’autre possibilité était de donner le match gagner à l'OL. »

Les sanctions prises par la Commission de discipline

"« C'est injuste de dire que Lyon a trop d’influence sur les décisions prises par les instances. Nous aussi nous avons été pénalisés par le passé. On est actuellement sous une pression médiatique qui fait que quand on peut pénaliser l’OL plus que les autres, on le fait. La décision juste aurait été de nous donner le match gagné sur tapis vert. Bruno (Genesio) a émis l'hypothèse de faire appel. Je vais suivre ce qui va se faire dans les prochains jours et je vais regarder attentivement les décisions futures de la commission de discipline. Je vis cela très mal. Je pense qu’il y a des choses qui ne sont pas toujours justes et correctes dans les décisions prises par les instances nous concernant. Comme face à Monaco. Le fait de faire traîner les choses après les propos du président monégasque, qui ont fait la Une des médias, n’est pas normal. Il y a des choses qui se passent dans le football qui vont avantager les clubs qui sont devant nous au classement. La décision vient nous pénaliser une fois de plus. »

Le mercato lyonnais

"Bruno l’a bien expliqué. C’est difficile de recruter car on estime avoir une bonne équipe. On l’a vu contre Monaco ou en deuxième mi-temps contre le PSG. L’ambition est importante et, financièrement, nous avons courbé l’échine pendant cinq ans avec la construction du Parc OL. On va disputer la Ligue Europa pour y jouer un rôle. La difficulté, c’est que l’on ne peut pas faire venir des joueurs moyens étant donné le nombre d’internationaux que l’on a. On a plein de joueurs qui n’ont pas beaucoup joué en première partie de saison et qui joueront pour la suite de la saison. On ne fait pas de politique en fonction de ce que pensent les supporters. On a une super équipe, un super stade et on espère remporter la Coupe d’Europe. La particularité de Lyon, c’est de toujours se retrouver dans la bonne situation à la trêve. En recrutant bien, on pourrait avoir de nouvelles ambitions. On va essayer de le faire. Mais pour avoir des joueurs de très haut niveau, il faut être très discret."

Le Parc OL fête ses 1 an

"Ça va faire un an que le stade a vu le jour. Tous les chiffres sont excellents sur le plan de l’affluence. On a largement dépassé l’affluence de l’ASSE, avec une des meilleures ambiances du championnat. On a rempli sept fois le stade depuis sa naissance. On a fait venir Will.I.Am, Rihanna, on a organisé le Winter Game avec un record d’affluence pour un match de hockey à la clé. On a également reçu l’Euro 2016 et le Parc OL a été élu plus belle enceinte du tournoi. On recevra Coldplay en juin prochain et une autre très grande star se produira aussi au Parc OL cette année, j’en ai eu la confirmation hier soir. On est au-dessus de la plupart des chiffres imaginés. Le succès populaire est incroyable. On va bientôt avoir un musée, on a reçu le permis de construire l’hôtel et on aura un centre de loisir et une maison médicale. C’est un vrai succès d’urbanisation et de vie sociale. Le Parc OL contribue au développement de la métropole lyonnaise."