masculins / OL Groupe

Jean-Michel Aulas fait le point

Publié le 26 septembre 2007 à 16:55 par BV

Hier, en marge de la réunion de présentation des résultats financiers d’OL Groupe, le président de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas, s’est montré confiant quant à l’appel d’offre pour l’attribution des prochains droits télé. « Je suis persuadé que Canal + sera encore avec nous, a-t-il déclaré, peut-être pas de manière exhaustive, mais je suis certain qu’on aura une bonne nouvelle sur le plan de la valeur des droits télé car le football est le sport le plus médiatique, celui qui intéresse le plus. On ne peut pas bien vivre sans le football. Or, sans les droits télé qui correspondent à la valeur du championnat telle qu’on la voudrait, on réduit la capacité du football français à devenir compétitif sur le plan européen, et ça, je sais que personne n’en veut. »

Constatant que « dans tous les pays, il y a une évolution et de nouveaux intervenants », il prévoie « un découpage différent de celui mis en place lors du dernier appel d’offre» et se montre résolument optimiste : « il n’y a pas de raison pour que cette évolution n’existe pas en France. Je suis très confiant sur la suite de cette négociation. Elle permet de faire évoluer le niveau du spectacle en France. Je suis persuadé que les revenus des droits télé dépasseront très largement les précédents et atteindront les chiffres que nous nous sommes fixés : de l’ordre de 700 à 750 millions d’euros. » Pour y parvenir, le Président de l’Olympique Lyonnais confie qu’il « va prendre l’initiative de parler à (ses) collègues présidents de club car il faut qu’en liaison avec Frédéric Thiriez, nous exposions tout ceci. »

Jean-Michel Aulas est également revenu sur l’évolution de l’action OL à la bourse : « Son résultat n’a pas été à la hauteur de nos ambitions mais le résultat financier qui sanctionne cette première année va remettre les choses dans le bon ordre. Aujourd’hui, la valeur de l’Olympique Lyonnais en bourse correspond à peine à six fois ses résultats nets, à deux fois la trésorerie disponible parce que l’Olympique Lyonnais a extrêmement bien géré cette période. Je m’attends donc à une évolution très significative. On va maintenant aborder plus forts une phase d’évolution qui correspond mieux à la valeur du club et à ses performances. » Il en a profité pour saluer « l’équipe de l’OL qui oeuvre en dehors du terrain, et tous les gens qui concourent à la mise en œuvre de ce projet d’entreprise qui est remarquable". "C’est grâce au travail des 220 personnes d'OL Groupe que le club est devenu un groupe fort économiquement", s'est-il réjoui.

Il a également dévoilé que l’OL venait de passer un accord avec le groupe Lagardère Sportfive pour créer un certain nombre de ressources supplémentaires dont le « naming ». « C’est un accord majeur, a-t-il déclaré. C’est la première fois que le groupe Lagardère s’engage avec un club français dans un partenariat à aussi long terme. C’est aussi une ressource très importante pour l’OL : 28 millions d’euros. Pour l’avenir : c’est la perspective de faire sur dix ans près de 450 millions d’euros de revenus sur le sponsoring, le « naming » et tout un tas de produits distribués par Lagardère et Sportfive pour le compte de l’Olympique Lyonnais. »
Le président lyonnais a confirmé que le futur stade de l’OL portera le nom d’un partenaire économique : " la ville de Décines, la ville et le club de Lyon, au travers de son nouvel ensemble, vont être très connus, tout comme son partenaire. »