masculins / Lille 2 - OL 0

Jean-Michel Aulas: "J'ai confiance dans le groupe"

Publié le 08 mars 2009 à 15:25 par D.H

Venu prendre des nouvelles des joueurs blessés comme Karim Benzema, le président de l’Olympique Lyonnais a improvisé une conférence de presse ce dimanche après-midi.

Lyon défait pour la deuxième fois de la semaine face au LOSC. Peut-on parler d'un drame?

"Il n’y a ni de drame, ni de changements d’orientation. On a eu un match très difficile à Lille en Coupe de France mercredi. Je pense qu’avec un peu de réussite, on aurait pu le gagner. On a vraiment mis Lille en difficulté en période avec quatre occasons nettes. On se demande encore comment Butelle a réussi autant d’exploits. Je pense notamment à la tête de Boumsong, aux frappes de Delgado et Källström, et au un contre un de Mounier. Le sort est tombé sur Lille et c’est en général la cas quand on joue à l’extérieur. Même si tout le monde est déçu, je pense qu’il y avait l’envie de battre cette équipe de Lille en Coupe de France. Mais on savait que le match de championnat était le plus important. Et la série de mauvaise nouvelles en 48 heures a été impressionnante. Quand vous apprenez dans la journée les forfaits d’Hugo Lloris et de Jean-Alain Boumsong, alors que l’on est limite dans certains secteurs de jeu. C’est un coup du psychologiqument".

Qu'avez-vous pensez du match d'hier?

"On est restés sur notre faim. Même si Lille est une équipe ultra défensive, hier soir elle a joué en contres et cela lui a plutôt bien réussi. La sortie de Karim Benzema est également venue modifiée tous les plans. On a perdu ce match. Un match important dans la course au titre. Mais l'OL reste devant. Nos deux adversaires les plus proches, Paris et Toulouse ont gagné. On a passé ce cap des deux matches contre Lille avec des résultats qui ne vont pas, mais qui sont là. Il faut le accepter. Aujourd'hui, il faut se mettre dans la tête que l'on va jouer le match le plus important de l'année. Les joueurs vont se préparer très professionnellement pour affronter le Barça. On va mettre tous les atouts de notre côté. On ira à Barceloen pour défendre crânement nos chances".

Comment le groupe aborde ce déplacement en Catalogne?

"Le Barça sera favori. D'une part parce que le club catalan a moins de blessés que nous. Ensuite, parcequ'il a un groupe de grande qualité. C'est l'une des meilleures équipe d'Europe pour ne pas dire la meilleure. Barcelone vient d'obtenir un bon résultat en championnat. Il faudrait un exploit interplanétaire pour éliminer le Barça. Ce sera a priori difficile voire impossible, mais tout le groupe a envie de mettre en diffciultés Barcelone. Il faudra être efficaces et bons. J'ai confiance dans le groupe. Claude Puel fait un travail remarquable. Depuis son arrivée, il n' a pas eu le meilleur Lyon à se mettre sous la dent".

Est-ce que Lyon peut tout perdre cette saison?

"On y pense. Il y a toujours un risque. Ce sera dur de gagner le championnat cette année. Mais on reste l'équipe qui a le plus de chances de le remporter si on prend le classement à cet instant. Mais Paris est dans une dynamique formidable. C'est une équipe qui a beaucoup d'atouts. Je n'oublie pas non plus que l'on terminera la saison par un déplacement à Toulouse. On a l'humilité de reconnaître nos défaites. Mais aussi l'ambition de gagner ce 8e titre et ce match à Barcelone. Mais je pense tout de même qu'il vaut mieux être à notre place qu'à celle des autres clubs français. Lyon est premier et disputera deux matches de suite à domicile".

Avez-vous eu des nouvelles de Karim Benzema?

"J'ai discuté avec Karim. Il avait mal. Il a fait un petit décrassage et des soins. Je ne sais pas si il sera opérationnel mercredi. Mais il fera son maximum".