masculins / Bayern - OL J-2

Jean-Michel Aulas : "Je suis inquiet de l’à côté"

Publié le 19 avril 2010 à 16:06 par DC

A l’occasion du départ du groupe Lyonnais pour Munich, le président de l’OL s’est exprimé sur le contexte de la rencontre qui attend les hommes de Claude Puel en Allemagne.

Président, un départ original…
Oui on essaye de mettre de la bonne humeur là où il y a des contraintes. C’est la première fois qu’on est en demi-finale de Ligue des Champions et c’est la première fois qu’on fait un voyage aussi dans ces conditions-là.

Tout est historique en fait…
Tout est historique effectivement, c’est un peu dommage que tout le monde ne soit pas à égalité. Je me souviens que Bordeaux avait souhaité avancer notre match avant de les rencontrer. Et là, on enchaîne deux déplacements dans des conditions difficiles. C’est vrai que ça rend un peu plus dur le voyage et donc le match.



Vous êtes comment à J-2 de cette rencontre ?
Je suis inquiet par tout ce qui concourt à la mise en œuvre de ce qui devrait être historique pour l’OL. Il y a les blessés, il y a évidemment le nuage volcanique. Il y a eu aussi cette campagne sur certains de nos joueurs le jour-même du match à Bordeaux qui est venu nous mettre dans des conditions difficiles. Il y a eu le contexte du match. Je n’ai pas apprécié les déclarations des dirigeants de Bordeaux contre Claude qui a été exemplaire, ce qui n’est pas leur cas, mais on aura le temps d’en discuter plus tard. Donc on prend en compte tout ça pour essayer d’avoir une équipe compétitive. J’espère que Lisandro va pouvoir revenir de ce tacle assassin d’Henrique qui aurait mérité un carton rouge. Voilà je pense à tout ça, et c’est pour ça qu’on est venu les encourager, discuter. On a vu à la cantine qu’il y avait la passion de tout un club, l’envie d’aller encore plus loin.

Le maillot de l’OL sera avec ou sans Betclic ?
Je crains que nous n’ayons pas l’autorisation malgré une dernière intervention de la Ligue puis ce matin du Ministère concerné, le Budget qui a fait en sorte de confirmer que nous avions le droit de jouer avec à l’étranger. On négocie âprement en coulisses, que ce soit également pour le report du match des filles à Umea. Bref, ça fait beaucoup de choses contre l’OL à un moment où on a besoin de sérénité autour du club.

Sur le même thème