masculins / OL 5 - Sparta 0

Jean Michel Aulas: "La fête des lumières pour des futures stars"

Publié le 09 décembre 2004 à 00:49 par AT

Ce soir vous pouvez être fier de votre OL et de votre centre de formation !

Oui, je crois que c'est tout le club qui est effectivement honoré ce soir. On est très fier de ce qui s'est passé, on ne se lasse pas de regarder le classement de ce 1er tour ! Mais il faudra revenir sur terre très vite quand on voit le tirage qui nous attend. On prend peur ! Mais c'est vrai que tout était formidable ce soir, c'était la fête des lumières, mais on a vu de futures stars sur le terrain jouer comme on aime le football. C'est vrai que le coaching de Paul, en préparant son équipe, avec beaucoup de jeunes, avec une organisation adaptée, a encore été déterminante.



Elle a des réserves cette équipe !

Elle a une culture de gagne, une culture de club qui a envie de marquer de son empreinte une histoire. Et c'est vrai que même quand on change quelques joueurs, au travers de ce qui a été façonné, on retrouve à peu près les mêmes vertus, la même efficacité, la même envie. Et c'est vrai aussi que ce soir on est très très fier de ce qu'il s'est passé.



La première place devant Manchester, c'est symboliquement important ?

C'est symboliquement important, mais vous savez, c'est aussi la démonstration que les objectifs du club, qui sont de toujours être devant, d'essayer de jouer la première place, de jouer une compétition pour la gagner, et bien ces principes ont été respectés. Ça permettra surtout derrière de recevoir pour le deuxième match, parce que quand on regarde les classements de ce premier tour, il n'y a pas grandes différences entre les premiers et deuxièmes. Il y a vraiment 16 clubs de très grande qualité qui sont qualifiés. Mais pouvoir recevoir au retour c'est bien, et pour la confiance, savoir qu'on a terminé devant Manchester, et devant Fenerbahçe qui a d'ailleurs explosé Manchester ce soir, c'est une certitude pour l'avenir, qu'on peut faire aussi bien que tous les autres.



Vous préfèreriez un gros tout de suite, ou plutôt pour les quarts ?

Je crois que malheureusement, on est condamné à tomber sur un gros dès les huitièmes. Quitte à tomber sur un gros, plutôt un que l'on n'a jamais rencontré… Le Real Madrid, ce serait bien. Parce que je crois que si l'ont veut se donner l'ambition d'aller plus loin, il faut se frotter à des clubs de grande qualité, à des clubs mythiques. Et on l'a vu, le public soutient son équipe à fond, cette équipe est fière de son public, et je crois qu'avec cette mentalité, cette ambition, on peut cette année peut être aller un petit peu plus loin que l'année dernière.



AT

Sur le même thème