masculins / OL - Manchester J-3

Jean-Michel Aulas: "Ne pas se griser"

Publié le 12 septembre 2004 à 13:06 par R.B.

[IMG3065L]Le président <b>Jean-Michel Aulas </b>est venu ce dimanche matin à Tola Vologe, comme cela est souvent le cas juste avant une rencontre européenne. "J'aime bien voir le groupe se préparer, saluer tout le monde...". L'occasion pour lui de répondre à la presse et d'aborder plusieurs sujets dont celui bien évidemment de la Ligue des Champions. Il avait le sourire, mais pas question pour lui de se laisser griser par le très bon début de saison...

Le président Jean-Michel Aulas est venu ce dimanche matin à Tola Vologe, comme cela est souvent le cas juste avant une rencontre européenne. "J'aime bien voir le groupe se préparer, saluer tout le monde...". L'occasion pour lui de répondre à la presse et d'aborder plusieurs sujets dont celui bien évidemment de la Ligue des Champions.



Président, vous devez être un dirigeant heureux?



"Oui. Mais il ne faut surtout pas se griser. La résultats continuent d'être bons, nous sommes invaincus depuis le début de saison; la manière commence aussi à venir. Soyons attentif. Cette saison, en ce qui concerne la Ligue des Champions, la barre des objectifs est moins affirmée. Le but c'est, dans un premier temps, de se qualifier. Ce sera difficile. Il y a toujours une part de chance qui est nécessaire dans ce genre de compétition. Ensuite avec le recrutement effectué, on pourra envisager d'autres choses. Il ne faut pas mettre tout le temps la pression de partout. En championnat, elle existe. Et puis on ne peut pas toujours exprimer ses ambitions. La saison dernière, on a réussi à tenir nos engagements; c'était un peu risqué... Cela n'empêche pas, sans le revendiquer, de vouloir aller loin!".



La venue de Manchester à Gerland?



"Manchester, c'est certainement l'équipe la plus connue au monde en terme d'image, de performances dans le temps. Commencer par elle cette Ligue des Champions 2004-2005, c'est un symbole. Il faudra avoir la volonté farouche de s'imposer. Mais le mental ne suffit pas sans le talent. La motivation collective liée à la faculté individuelle de se surpasser, voilà ce qui peut faire la différence. Manchester aura un peu plus la pression que nous. Les Mancuniens n'ont pas trop modifié leur groupe pra rapport à la saison dernière. Nous on commence à avoir de l'expérience, mais, cela ne nous rend pas plus serein".



Gerland sera en fête mercredi soir?



"Evidemment, en souhaitant qu'elle soit réussie. Ce genre de rencontres pose de nouveau le problème du stade. Notre quête de croissance, de résultats passent par une capacité d'accueil supérieure. Il faut être patient. On a déjà franchi beaucoup d'étapes, mais nous sommes encore loin du sommet. Il faudra trouver des ressources supplémentaires en travaillant notre image (la vente des maillots...), en augmentant nos recettes guichet (stade), en nous développant à l'international au niveau de nos sponsors comme c'est déjà le cas avec la présence de LG, Renault Trucks..., ce qui peut déboucher ensuite sur des tournées dans le monde.

En ce qui concerne le stade, c'est mon projet des 2 années à venir. Discutons avec la municipalité, le Conseil Général... Le coût? aux environs de 140 millions d'Euros. Pour mémoire, l'OL aura cette saison 90 millions d'Euro de recettes totales et 16 à 18 millions viennent de la billetterie. Enfin, j'en profite pour dire que les écrans géants commenceront à fonctionner ce mercredi, Et qu'OL Image va bientôt voir le jour...".



Le président concluant cette conférence de presse improvisée d'un clin d'oeil en signalant que Sir Alex Ferguson, le manager de MU, était impatient de dîner mardi soir chez Bocuse!



R.B.





Sur le même thème