masculins / Apr�Eindhoven

Jean-Michel Aulas: "On apprend tous les jours..."

Publié le 14 avril 2005 à 16:40 par AT

[IMG5294L]En attendant l'avion qui ramenait l'équipe, le staff et les dirigeants de l'Olympique Lyonnais vers la France, Jean-Michel Aulas a répondu aux sollicitations de la presse.<br> Déçu certes, mais pas tant par l'élimination que par les circonstances, il fait le point sur cette fin de saison...

En attendant l'avion qui ramenait l'équipe, le staff et les dirigeants de l'Olympique Lyonnais vers la France, Jean-Michel Aulas a répondu aux sollicitations de la presse.

Déçu certes, mais pas tant par l'élimination que par les circonstances, il fait le point sur cette fin de saison...



Président, la déception est-elle encore plus forte au lendemain de cette élimintion ?

Il est urgent de ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain, au lendemain d'un résultat qui aurait pu être très favorable, c'est-à-dire qu'à un penalty près on aurait fait la fête toute la nuit, et là, on est effectivement meurtri, parce qu'on a l'impression ne de ne pas s'être qualifié, je dis pas qualifié parce qu'on n'a pas perdu, mais de ne pas s'être qualifié dans des conditions un peu particulières. Il faut être raisonnable, il n'y a pas de choses à bouleverser, il y a à progresser comme chaque année un petit peu. On va essayer maintenant de gagner ce 4ème titre d'affilée, ce qui est un exploit historique et incroyable en France, et dans les pays modernes du football, et puis de travailler pour avoir une équipe encore plus performante l'année prochaine.



Les joueurs vont-ils pouvoir se remobiliser ?

Oui, je le pense. Vous savez jouer un 4ème titre d'affilée, c'est un truc que tous les joueurs de tous les pays d'Europe attendent avec impatience. Je sais qu'ils vont se remobiliser. On va jouer contre le Paris Saint Germain, qui est aussi une très grande équipe, avec une image forte. Je n'ai pas de souci là-dessus, on a perdu un match très important, mais encore une fois dans des conditions particulières et qui ne remettent pas en cause la progression du groupe. Le groupe a progressé, il a géré son match de manière extraordinaire hier. Eindhoven a été mis en difficulté sur les deux matchs, comme jamais ils ne l'ont été de toute l'année. C'est la principale satisfaction. Il va falloir maintenant qu'on trouve un président qui sache mieux gérer les relations avec l'UEFA et avec l'arbitrage, c'est ma préoccupation première pour les semaines qui viennent.



On imagine que vous avez vu et revu les images…

Oui, on les a revues cette nuit, il y a bien penalty. C'est certain. Il n'y a pas toujours carton quand il met des cartons d'entrée aux joueurs lyonnais, et il y avait des cartons à mettre d'entrée aux joueurs hollandais, en particulier à celui qui et à l'aller et au retour a provoqué Mahamadou Diarra, avec une volonté tout à fait explicite de le faire. C'était tout à fait prémédité, c'est dommage que seul l'arbitre ne l'ait pas vu.



Vous avez essayé de parler avec lui ?

Oui, j'y suis allé, parce que j'étais assez énervé de voir le président du PSV entrer immédiatement dans le bureau de l'arbitre avec des cadeaux à ne plus savoir qu'en faire. Je lui ai expliqué que j'avais trouvé un peu particulier qu'il discute en permanence avec Van Bommel, que Guus Hiddink discute en permanence avec le 4ème arbitre, et que le Président, le Directeur Commercial, le Directeur du Marketing, le Directeur de la Communication se soient succédés dans le bureau de l'arbitre sans la présence du délégué de l'UEFA qui était parti à ce moment là.



Il semble que des joueurs lui aient aussi remis leur maillot ?

Les joueurs ont remis leur maillot, le président en a remis aussi. Je crois que c'est de la bonne gestion de grand club, il faut qu'on progresse de ce côté-là. C'est pour ça que je dis que j'apprends tous les jours sur les terrains de l'UEFA.



La Ligue des Champions c'est terminé, vous êtes presque certain d'être champion, est-ce que finalement la seule incertitude de cette fin de saison serait Paul Le Guen ?

C'est une des incertitudes. Mais c'est encore une fois un peu schématique d'imaginer que la saison sportive est terminée. Il faut d'abord bien terminer, gagner ce 4ème titre. Ne banalisez surtout pas cette 4ème victoire en championnat de France, qui est historique, et je crois qu'il faut vraiment savourer la saison que nous faisons. Concernant Paul, c'est d'une part un très grand entraîneur, il l'a prouvé encore hier soir, et son opération avec Yves a failli réussir à un cheveu d'arbitre près, on va discuter calmement, il n'y a pas péril en la demeure. On a dit qu'on attendrait la fin du championnat, c'est ce qu'on va faire. Si on est champion très tôt et qu'il n'y a pas d'autre compétition, ça permettra de discuter plus avant. Mais on va quand même attendre de gagner ce 4ème titre avant de discuter de l'avenir.



Il y a un goût d'inachevé, et peut être que Paul Le Guen a envie d aller jusqu'au bout ?

Je l'espère et moi aussi j'ai envie d'aller au bout avec lui, avec Yves, et avec ce groupe de joueurs qui est là. L'objectif est de maintenir ce groupe le plus proche possible pour l'année prochaine et en le bonifiant comme on l'a fait depuis 10 ans et plus particulièrement depuis 5 ans que nous sommes qualifiés en Champions League. Et je pense bien qu'on le sera une 6ème fois, alors d'ores et déjà on prépare une équipe qui sera encore bonifiée la saison prochaine.





AT à Eindhoven
Sur le même thème