feminines / OL féminin - Juvisy

Jean-Michel Aulas : «on n’avait pas prévu d’annoncer aussi tôt le départ de Prêcheur»

Publié le 13 février 2017 à 09:00 par CC

Dans l’émission d’après-match sur OLTV, Le président de l’Olympique Lyonnais est revenu sur la victoire face à Juvisy. Il a évoqué également le départ annoncé de Gérard Prêcheur.

Quel est votre sentiment après ce succès sur Juvisy ?
On peut être satisfait de la victoire même si les deux buts encaissés doivent nous servir de piqure de rappel. Il faut être attentif car il y a de belles choses à jouer dans les prochaines semaines. Il faut conserver l’envie et soigner le collectif. C’est tout l’enjeu du management de l’équipe.

C’est vrai, on a décidé de ne pas prolonger Gérard Prêcheur car on pense qu’avec ce groupe très international, il faut vraiment une personne qui ait une totale maîtrise de l’anglais.

Comment justement avez-vous perçu l’annonce dans la presse du départ de Gérard Prêcheur ?
C’est justement le danger, il faut éviter les pêchés d’orgueil. Il ne faut pas que les états d’âme prennent le pas sur les ambitions de notre groupe. C’est vrai, on a décidé de ne pas prolonger Gérard Prêcheur car on pense qu’avec ce groupe très international, il faut vraiment une personne qui ait une totale maîtrise de l’anglais. Du coup, d’un commun accord avec Gérard, on avait décidé de ne rien sortir dans la presse jusqu’à la fin de saison. Cet article a jeté le trouble dans le groupe car seulement deux joueuses étaient au courant.

Avez-vous déjà des pistes concernant le futur entraîneur ?
On a pris quelques contacts mais l’important pour le moment est de bien finir la saison et de gagner les titres. Gérard a fait un travail intelligent et ce n’est pas un hasard si l’on a reçu aujourd’hui le trophée de meilleure équipe du monde. On ne veut pas s’arrêter là. Je vais demander à Marino Faccioli d’accompagner les françaises lors de leur tournée aux Etats-Unis. Si on a pris un peu de retard avec les garçons, il faut que l’on conserve notre avance chez les filles et que l’on continue à investir. L’objectif c’est aussi que l’équipe de France soit performante lors de la Coupe du monde 2019 et que l’on puisse assister au Parc OL à son premier sacre mondial.

Pour terminer, comment jugez-vous l’adaptation d’Alex Morgan ?
Il faut être patient car elle découvre une nouvelle équipe et un nouveau système de jeu. Il faut continuer à la mettre dans les meilleures dispositions. Elle n’est pas passée loin de son premier but en touchant le poteau à deux reprises. Sa venue à Lyon est une vraie aubaine pour l’équipe et le club en général. J’espère bien pouvoir attirer d’autres internationales américaines la saison prochaine.

 

ALEX MORGAN
Sur le même thème