masculins / Elections

Jean-Michel Aulas réélu à l'ECA

Publié le 07 septembre 2010 à 17:20

L’ECA (Européan Club Association) tenait aujourd’hui son assemblée générale. Une association créée en 2008 qui ne cesse de grandir. Lors de sa création elle rassemblait 144 clubs européens aujourd’hui elle en compte 197 d’où son importance grandissante.

L’assemblée générale qui s’est tenue aujourd’hui a été notamment marquée par l’élection du board.

Karl-Heinz Rummenigge a été reconduit dans ses fonctions de président pour les 2 prochaines années et  Jean-Michel Aulas a également été réélu parmi les 11 membres du board « Je suis très fier et honoré d’être dans ce Board, le représentant du football français, » a-t-il déclaré à sa sortie de cette assemblée. « Je remercie les représentants des clubs français de l’ECA de leur confiance. Comme je l’ai toujours fait j’aiderai le football français. » Les clubs français à l’ECA sont : l’OM, le PSG, Bordeaux, Lille, Auxerre, Monaco, Lens et Lyon.  

Lors de sa première réunion, le nouveau board de l’ECA a également reconduit Jean-Michel AULAS à la présidence du « Financial Fair play », l’un des cinq groupes de travail de l’ECA  qui a pour mission de répondre à toutes les questions liées au financement des clubs : gestion et indemnisations. C’est passionnant a précisé le président de l’O.L.

 L’ECA a délivré deux autres mandats à Jean-Michel AULAS. En compagnie de Pedro Lopez (directeur général du Real Madrid), il représentera l’ECA dans les réunions sur le dialogue social à l’Union Européenne,. « Ce mandat nous permet  d’avoir un rôle sur l’évolution du statut du joueur professionnel. » Enfin autre mandat à la FIFA cette fois : « une nouvelle fierté, je me retrouve en compagnie des représentants du Milan AC, du Bayern, de Barcelone et d’Arsenal avec lesquels nous serons les représentants de l’ECA dans le forum des clubs pour les compétitions mondiales, » explique Jean Michel Aulas et il poursuit « j’aurai un contact direct avec la FIFA, un regard une nouvelle fois sur le statut des joueurs, sur les agents et nous travaillerons sur l’harmonisation des dates des compétitions comme la CAN par exemple. Vous voyez une nouvelle fois je ne vais pas m’ennuyer mais c’est un honneur d’être dans ces différentes structures qui permettront de protéger et de faire avancer le football français. »