masculins / Tignes 2009

Jérémy Toulalan : « La saison la plus importante de ma carrière »

Publié le 06 juillet 2009 à 10:00 par BV

Au regard de votre débauche d’énergie sur un terrain de football, on se dit que ce type de stage doit vous plaire. Est-ce qu’on se trompe ?
Je n’apprécie pas forcément ça mais je me dis que c’est très important en prévision de la saison à venir. L’année dernière, je n’avais pas pu faire le stage en raison du championnat d’Europe. J’avais repris après les autres et j’avais par la suite trouvé que cela m’avait pénalisé. Moi, j’ai besoin d’être bien physiquement pour être bien avec le ballon.

Avez-vous eu besoin de travailler physiquement pendant la trêve?
Oui. J’ai arrêté une semaine et j’ai ensuite essayé de courir tous les jours. Si je ne fais pas ça, je suis complètement « à la ramasse » quand je reviens. Mis à part la saison dernière, où j’avais vraiment besoin de souffler à Noël, je cours tout le temps pendant les vacances.

Selon vous, quand serez-vous à 100% physiquement ?
J’espère être à 100 % physiquement quand la compétition va débuter. En tout cas, c’est l’objectif. Cette saison est différente des autres, il va falloir être prêt assez rapidement en raison du tour préliminaire de la Ligue des Champions. En revanche, en fin de saison, on risque d’avoir un peu plus de mal, il va falloir bien gérer tout ça.

[IMG43581#R]Comment abordez-vous ce mois d’août durant lequel vous pourriez disputer sept matches ?
On va débuter par la Peace Cup, ce qui est une bonne chose : plutôt que de jouer des matches amicaux, il vaut mieux commencer par une vraie compétition. Alors, c’est vrai qu’on va ensuite disputer pas mal de matches mais quand on est joueur on préfère disputer des matches que de s’entraîner.

Que serait selon vous une saison réussie pour l’OL ?
Regagner ce titre de champion de France que l’on a perdu l’année dernière, alors qu’il était à notre portée. Le championnat de France est, et a toujours été l’objectif numéro un. C’est ce qui nous permet d’aller en Ligue des Champions.

Le fait que l’OL ne soit plus champion va-t-il changer quelque chose, notamment chez vos adversaires ?
Peut-être qu’on aura un peu moins de pression même si, quand on est à Lyon, il faut gagner des titres. Bordeaux devrait avoir un peu plus de difficultés parce qu’ils vont avoir pas mal de pression avec l’obligation de conserver leur titre.

[IMG43584#L]Dans un mois, l’OL va disputer le tour préliminaire de la Ligue des Champions, existe-t-il une inquiétude à ce sujet ?
Forcément, parce que c’est déjà un tournant. On sait que c’est extrêmement important pour le club, que pas mal de paramètres entrent en compte, notamment financiers. On sait qu’on va devoir se qualifier. C’est difficile d’imaginer une saison sans la musique de la Ligue des Champions, sans son maillot. Surtout quand on l’a connue chaque saison. On sait qu’on peut affronter de grosses équipes mais on sait que ce sera également difficile contre les « petites ». Pour se qualifier, il faut faire une bonne préparation et vite intégrer les nouveaux joueurs qui vont arriver afin être très vite compétitifs.

Si l’OL venait à se qualifier, le Real Madrid serait-il l’équipe à éviter ?
Ils ont fait un gros recrutement mais cela ne suffit pas. Il faut ensuite être capable de jouer ensemble, de trouver des automatismes, que l’amalgame se fasse. Il n’est pas dit qu’ils y arrivent. Aujourd’hui l’équipe la plus forte, c’est Barcelone. Si on arrivait à passer, il faudrait donc éviter le Barça.

Avez-vous été surpris par le départ de Karim Benzema ?
Oui et non. Je ne pensais pas qu’il partirait à Madrid. C’est un grand club, c’est une bonne chose pour lui. Ca va forcément être plus dur qu’à Lyon mais c’est une bonne chose parce qu’ici il était vraiment au dessus. La remise en question va donc être automatique. Ici, il devait se faire un peu plus violence pour se remettre en question.

[IMG43385#R]Juninho et Benzema sont partis cet été. Cela vous inquiète-t-il ?
Ce sont deux grands joueurs. Quand on regarde les buts qu’ils ont inscrits l’année dernière, c’est assez impressionnant. Cela peut effectivement inquiéter mais, en conséquence, on devra peut-être être un peu plus collectifs que les saisons précédentes. Tout le monde devra essayer de marquer des buts. Cela peut être un plus si on parvient à être meilleurs collectivement. Et ça, ça se travaille. La saison dernière, le coach nous a déjà inculqué certaines valeurs dans le travail, ça commence à venir. Depuis que je suis à Lyon, on avait moins l’habitude d'attaquer et de défendre tous ensemble. Cette année, on devra bien intégrer les deux notions.

Avec le départ de Juninho, avez-vous le sentiment que vous allez être contraint de prendre plus de responsabilités dans le vestiaire ?
L’année dernière, j’ai déjà essayé de parler un peu plus. Cette année, je vais devoir le faire encore davantage. Je peux le faire avec les jeunes mais ce n’est pas ma qualité première. J’essaie déjà d’être performant sur le terrain. On m’a déjà dit que je devrais me forcer un peu plus mais je ne suis pas sûr que ce soit une bonne chose, cela peut me faire déjouer. Je pense que certains joueurs sont plus aptes que moi à le faire.

Vous avez acquis, tant avec l’OL qu’avec l’équipe de France, un statut de titulaire indiscutable. Qu’est-ce que cela change dans votre façon d’aborder la saison ?
Pas grand-chose car quand je débute une saison, j’ai toujours une remise en question. Je ne me dis pas que je vais jouer toute la saison que ce soit avec Lyon ou avec l’équipe de France. Dans cette situation-là, on doit prouver encore plus que l’on est bon, que l’on mérite de jouer.

[IMG43484#L]Vous avez pourtant été régulièrement titulaire en équipe de France ces deux dernières saisons…
Je ne pense pas avoir acquis une place de titulaire, surtout avec le retour de Pat’ (Vieira). Il y a également pas mal de bons joueurs. C’est vrai que depuis deux ans, j’ai pas mal joué en équipe de France, je fais plutôt de bonnes performance et le sélectionneur me fait confiance. J’essaie juste de donner le maximum pour y retourner.

Avez-vous le sentiment de débuter la saison la plus importante de votre carrière ?
Oui. Je pense que c’est la saison la plus importante de ma carrière. Pas mal de choses très importantes m’attendent, notamment la Coupe du Monde en fin de saison, même si on devra déjà se qualifier.

Vous êtes-vous fixé des objectifs personnels ?
Non. J’essaie d’être le plus performant possible. On me dit souvent que je dois essayer de marquer des buts. Chaque année, c’est la grande question. Ce serait-bien que cela vienne parce que cela commence à tarder. A la longue, ça pourrait commencer à me trotter dans la tête. Mais il faut avant tout que l’équipe soit performante. Si l’équipe gagne sans que je marque, cela ne me pose pas de problème.

[IMG50085#R]Cela vous fait-il rigoler ou cela vous agace-t-il un peu, à la longue ?
(Il fait la moue)Il y a un peu des deux. Cela me fait rigoler mais c’est vrai qu’au bout d’un moment, il faudrait arriver à marquer. Cette saison, comme Juninho et Benzema sont partis, il faudra que j’aille un peu plus vers l’avant et que j’essaie d’être un peu plus décisif que les autres saisons.

Peut-être également tenter davantage votre chance de loin, non ?
Oui, peut-être en me disant que je suis capable de la mettre au fond. Essayer d’être un peu plus lucide également. Comme je cours pas mal, dans le dernier geste, je manque souvent de lucidité. Il faut que je gomme ça.

Sur le même thème