masculins / Sélections

Jérémy Toulalan sans pression

Publié le 09 août 2006 à 17:37 par BV

Pour la seconde fois en moins de 6 mois, Jérémy Toulalan est convoqué en équipe de France. Pour la seconde fois après sa première convocation, lors de la rencontre entre la France et la Slovaquie, le 1er mars 2006, il rejoindra le groupe des Bleus pour un moment « dont tout joueur rêve ».

Appelé pour pallier le forfait de dernière minute de William Gallas, il n’avait à cette occasion pas eu l’opportunité d’honorer sa première sélection.
"C’est une grande fierté et une immense satisfaction. Tout joueur français aspire à être un jour appelé en équipe de France » lâche-t-il devant les journalistes venus l'interviewer avant de se réjouir : "il y a pas mal de Lyonnais. C'est une bonne chose".

Malgré de superbes performances au sein du onze rhodanien, l’ancien Nantais ne revendique rien. Avec sa traditionnelle humilité, il reconnait simplement qu’ « on espère toujours jouer et faire du mieux possible".

Lorsqu'on lui demande s’il voit dans la retraite internationale de Claude Makelele une formidable opportunité de s’imposer durablement dans l’entrejeu de l’équipe de France, il rétorque ne s’être « jamais donné un tel objectif » et se déclare « simplement content d’y être ». Tout juste consent-il à demi-mots que « s’il y a une place à prendre, (il) sera là ». Le jeune milieu de terrain ne manque pourtant pas d’ambition ni de talent mais il préfère « prendre les choses comme elles viennent ». « Je ne me mets pas la pression car, parfois, cela fait déjouer ».

Depuis ses premières années au centre de formation de la Jonelière, il a emprunté le traditionnel parcours de jeunes pour éclore et briller l’été dernier sous les feux des projecteurs dans l’antichambre de l’équipe de France A, l'équipe de France espoirs qu’encadrait auparavant Raymond Domenech, lors du championnat d’Europe espoirs. « Le sélectionneur a convoqué pas mal de jeunes qu’il connaissait en espoirs. J’ai également bénéficié de mon euro réussi » allègue-t-il pour justifier cette convocation.

Malgré cette très bonne nouvelle, dont il avoue dans un sourire ému avoir été prévenu par sa mère, il n’en oublie pas moins l’essentiel à ses yeux : « le plus important demeure de réaliser de bonnes performances avec l’OL. Réussir à Lyon est mon principal objectif. Si tout se passe bien avec mon club, le reste suivra naturellement ».