masculins / Pendant la trêve

Jérémy Toulalan veut confirmer

Publié le 01 septembre 2006 à 16:16 par BV

En l’absence des 14 joueurs retenus par leurs sélections, les 6 Lyonnais présents ce matin à Tola Vologe ont eu doit à une longue séance en compagnie de Robert Duverne. Un échauffement matinal « plutôt difficile » pour Jérémy Toulalan.

« Avec Antho Réveillère (les deux seuls Lyonnais à avoir disputé l'intégralité des 4 premières rencontres de championnat), nous avons effectué des longueurs de terrain », précise l’ancien Nantais, dont le programme à court terme s’annonce chargé. « Demain, nous devrions faire à peu près la même chose : de la vitesse et du foncier ». Conscient l’importance d’un tel travail, il s’entraîne sérieusement, en n'oubliant pas « qu’ il s’agit de la dernière semaine durant laquelle on peut vraiment bien travailler car les matchs vont par la suite s’enchaîner à un rythme plus élevé. Le programme sera alors plus axé sur la récupération que sur le travail ».

Un programme qui va s’accélérer dès la semaine prochaine lors de la réception de Troyes. Une rencontre que les Lyonnais devront bien négocier pour effacer un match nul contre Toulouse qui jure dans le si beau tableau d’août agrémenté de 10 points sur 12 possibles et 3 victoires consécutives en déplacement. « Le bilan du début de championnat est bon. Paradoxalement, c’est à la maison que ce fut difficile. On sait que durant toute la saison ce ne sera pas aisé à Gerland car les équipes y viennent pour défendre. A l’avenir, nous nous devrons d’être un peu plus patients que nous ne l’avons été face à Toulouse. Ce qui nous importe désormais, c’est de réaliser un bon match contre Troyes pour gagner et nous redonner confiance ».

S’il se félicite de pouvoir effectuer un entraînement physique poussé dont il tirera les bénéfices lorsque la Ligue des Champions multipliera la fréquence des oppositions, le milieu de terrain olympien ne cache pas sa déception lorsqu’on évoque son absence de l’équipe de France. « C’est forcément une déception. Lorsqu’on a été appelé une fois, on voudrait tout le temps y retourner. Toutefois, comme je l’ai toujours dit, le plus important est d’être performant à Lyon. Si je joue bien, cela viendra ».
Lucide sur ses performances depuis le d©but du championnat, il tire un bilan « globalement positif ». « Il y a eu du bon et du moins bon mais dans l’ensemble, cela s’est bien passé ». Timide et humble comme à son habitude, tout juste avoue-t-il ressentir un certain plaisir devant les propos dithyrambiques de son entraîneur à son endroit (Gérard Houllier avait affirmé que Jérémy Toulalan serait dans le futur l’un des meilleurs joueurs d’Europe à son poste). « C’est toujours sympa à entendre mais il faudra que je le confirme sur la durée. C’est toujours sur la durée qu’on juge si on est bon ou non. Le départ de Djila (Diarra) devrait me permettre de plus jouer même si l’Olympique Lyonnais dispose de pas mal de joueurs pouvant évoluer au milieu de terrain. Cela va tourner, chacun aura sa chance ».