masculins / OL - FCSM

« J’espère avoir encore du temps de jeu »

Publié le 11 janvier 2014 à 08:37 par R.B

Mehdi Zeffane a eu l’occasion de se montrer lors de la première partie de saison en découvrant notamment la L1… Arrière droit ou gauche, il se sent de mieux en mieux lorsqu’il est appelé par l’entraîneur lyonnais…

Il n’avait joué que 90 minutes la saison dernière contre le Kyriat Shmona. Depuis le mois d’août dernier, il a déjà  571 minutes au compteur en 7 matchs dont 6 comme titulaire. Il a découvert la L1 en jouant contre le LOSC, puis Bordeaux. Il est d’ailleurs invaincu en pro en 8 matchs (4 succès et 4 nuls). Ce pur lyonnais, doté d’un moteur exceptionnel (le meilleur du groupe et de loin), a montré sa polyvalence et ses progrès au fil de ses apparitions.


Mehdi qu’attends-tu de cette nouvelle année ?
« Déjà de ne pas être blessé. C’est important car on n’est jamais à l’abri. Ensuite d’avoir du temps de jeu. Après, ce sera à moi de prouver ».

Comment juges-tu ta première partie de saison ?
« Elle a été intéressante. J’ai eu du temps de jeu avec  toutes les blessures des joueurs importants. Je ne pensais en avoir autant. Evidemment, j’espère en avoir encore. Au fil de mes matches, j’ai trouvé mes repères, j’ai pris de l’assurance dans mon jeu et dans ma relation avec les autres joueurs. Au début, j’étais timoré. Après,  j’ai évolué en étant aussi à l’écoute du coach, de mes partenaires. Que je joue arrière droit ou gauche, cela n’a pas d’importance même si les repères changent. Quand j’évolue à gauche, je peux rentrer sur mon pied droit pour frapper. A droite, ce n’est pas forcément le cas. Jouer des deux côtés ? Cela fait juste deux ou trois ans que cela se produit. J’ai progressé défensivement, j’en avais besoin. Je dois améliorer ma concentration et faire plus d’efforts en multipliant notamment les allers-retours . Je dois mettre aussi plus d’agressivité dans mon jeu sans aller jusqu’à la méchanceté. Mon meilleur match ? Incontestablement à Guimaraes ».

Comment vis-tu la concurrence avec  des spécialistes du poste ou non ?
« La concurrence, elle existe dans tous les clubs. Elle permet de travailler, de ne pas s’endormir. C’est bien. Après quand je ne joue pas ou que je ne suis pas choisi, je prends sur moi… je continue de travailler. Aujourd’hui, je ne pense pas m’imposer ailleurs qu’à l’OL. C’est l’OL à 100% (il est au club depuis 2003)».

Est-ce-que tu sais que tu es invaincu chez les pros ?
« Oui, je le sais. Je suis peut-être un porte-bonheur… D’ailleurs cette saison, je suis aussi  invaincu avec la CFA ».

As-tu des modèles ?
« Daniel Alves et Marcelo. Ces deux latéraux vont de l’avant. Ils font beaucoup d’efforts dans leur couloir. Ils sont propres techniquement avec une grosse frappe de balle. Ils ne sont pas très grands ».

Un geste que tu apprécies de faire?
« Un centre qui trouve un partenaire. C’est beau… Ou un tacle qui empêche l’adversaire de marquer ou de faire une passe. C’est pour moi, un truc de malade…. »

Comment vois-tu la suite de saison lyonnaise ?
« On est qualifiés dans toutes les Coupes. On va essayer d’aller le plus loin possible. En championnat, on n’est pas à notre place. Le but, c’est de se rapprocher du podium ».

Que t’inspire la venue de Sochaux ?
« Ce sera compliqué face à une équipe qui est en mauvaise position au classement mais qui a bien commencé l’année en coupe de France. Elle a recruté et sera motivée, en confiance. Mais, on joue à domicile. A nous de faire le nécessaire pour gagner. La victoire est évidemment notre objectif ».

Sur le même thème