masculins / FCN - OL

Jordan Ferri : « l’objectif est de prendre les six points cette semaine »

Publié le 29 novembre 2016 à 15:30 par CC

Le milieu de terrain de l’OL était en conférence de presse ce mardi au Groupama OL Training Center.

La défaite face au PSG

On  savait  avant le match que ce serait difficile face à cette grande équipe du PSG. Malgré la défaite, il faut se concentrer sur le positif, notamment sur notre seconde mi-temps. On est passé  complètement à côté de notre première mi-temps. Est-ce qu’on a mal compris les consignes du coach ? En tout cas, on les a laissé dans une zone de confort et le changement tactique à la pause a fait beaucoup de bien à l'équipe.

Son remplacement à la mi-temps

C’est frustrant évidemment. La première mi-temps n’était pas bonne collectivement mais aussi personnellement. Je voulais profiter de la seconde période pour me rattraper mais je n’en ai pas eu l’occasion. J’ai eu l’occasion de parler avec Bruno Genesio et il m’a expliqué que c’était un changement tactique. Je respecte ses choix et j’ai été ravi de voir le nouveau visage affiché par l’équipe en seconde période.

La fin d’une série

Cette défaite met fin à notre belle série mais il ne faut pas perdre de temps et en relancer une autre rapidement. On n’a pas le temps de gamberger. Il faut conserver cette confiance et aller s’imposer à Nantes. Il n’est pas encore temps de penser à Séville. On a deux matchs importants à Nantes et à Metz et la meilleure façon de préparer ce match décisif en Ligue des Champions est de remporter les six points possible cette semaine.

Le FC Nantes

C’est une équipe qui a des difficultés à domicile, à nous de tout faire pour ne pas les relancer. Il faut s’appuyer sur les victoires à Lille et à Zagreb, ainsi que sur notre seconde mi-temps face au PSG. On a vu dimanche dernier que l’identité de l’OL, c’est avant tout de proposer du jeu. Quand on joue comme ça, on peut mettre en danger n’importe quelle équipe. Il faut reproduire cela à Nantes.

L’intérêt de l’OM

C’est flatteur car gamin, j’étais supporter de l’OM. Depuis, il s’est passé pas mal d’années. Cela fait dix ans que je suis à Lyon. C’est le club qui m’a formé et  aujourd’hui je suis 100% lyonnais.

Sur le même thème