masculins / OLTV

Jordan Ferri : « Notre génération mérite de marquer le club, d’avoir un titre »

Publié le 19 avril 2017 à 10:15 par SC

Le milieu de terrain lyonnais était l’invité de la quotidienne d’OLTV, Culture Club, pour évoquer la très riche actualité de l’équipe.

Les événements à Bastia 

« On a vécu une semaine mouvementée. On a eu le temps de redescendre et bien travailler. C’était la première fois qu’on était face à un envahissement de terrain. On s’est défendus comme on a pu. Je tiens à féliciter nos agents de sécurité qui ont cherché à nous protéger alors qu’ils prenaient des coups. On n’est pas passés loin d’une catastrophe. On n’y pense pas trop, ça va tellement vite. Je n’ai pas souhaité porter plainte, j’ai juste dit ce qu’il s’était passé… C’est tout un club, une ville et une île qui sont pointés du doigt alors que ce n’est qu’une poignée de personnes qui étaient à l’origine de ces incidents. Il ne faut pas généraliser. On a été applaudis par le stade avant le coup d’envoi… Tout le monde a été solidaire. Ce groupe vit bien. On est une équipe soudée, on le voit dans ce genre de contexte… On ne voulait pas jouer ce match. On dépense beaucoup d’énergie émotionnellement. On nous a dit que c’était mieux de le jouer, donc on s’est remotivés et on s’est préparés. On a communiqué avec nos familles et les joueurs restés à Lyon pour les rassurer. Si on est obligés d’y retourner pour rejouer, on ira. Mais ça sera compliqué avec ce qu’il s’est passé. » 

Le match retour à Istanbul 

« Dès lundi, on était tournés vers la préparation du match de jeudi. On sait que ça va être une ambiance extraordinaire. Je ne pense pas qu’il y aura des débordements… On doit aller là-bas pour jouer. Il faudrait marquer rapidement et ne pas subir car on n’est pas fait pour ça. On leur a mis un coup au moral lors du match aller. Besiktas avait fait une belle première période. On avait haussé notre niveau de jeu et l’agressivité après la pause. On doit reproduire ça… Le match amical annulé en Turquie en début de saison ? On a été choqués de voir les chars vers l’aéroport. On a eu un peu peur la veille à l’hôtel. On voyait des hélicoptères, ça klaxonnait. Quand il y a eu le tirage, on a tout de suite repensé à ça. »

L’objectif de toute une génération 

« Notre génération mérite de marquer le club, d’avoir un titre. On l’a déjà fait un peu car avoir autant de joueurs formés au club dans cette équipe, c’est une grande performance. On commence à parler dans le vestiaire de ce titre en Ligue Europa. On se dit qu’on n’est pas loin. On connait Bruno Genesio depuis très longtemps. Il nous connait par cœur. Ca fait des années qu’on vit avec toutes ces personnes. Ça serait vraiment beau de ramener cette Ligue Europa tous ensemble. » 

Un point sur ta saison 

« C’est peut-être la saison la plus compliquée par rapport au temps de jeu. Il n’y a rien de dramatique. Ce n’est jamais facile de voir son temps de jeu diminuer. J’essaie toujours d’apporter le plus possible quand je rentre. Je travaille pour. Ça fait partie de mon état d’esprit, je n’ai pas envie de rentrer pour bouder mais juste pour aider mon équipe. J’adore jouer au foot, mon métier. J’aurais pu partir cet hiver. J’en ai discuté avec le coach et des coéquipiers. Il fallait prendre une décision rapidement. C’était trop compliqué pour moi. J’attends la fin de saison pour voir ce qu’il se passera. Il y aura des discussions. J’adore ma vie ici. »

Sur le même thème