masculins / OL - Real Madrid J-1

José Mourinho : « Laisser les statistiques derrière nous »

Publié le 21 février 2011 à 19:29 par BV

José Mourinho, Ricardo Carvalho et Zinédine Zidane se sont exprimés devant la presse.

  José Mourinho
Le Real Madrid n’a jamais battu l’OL. Avez-vous dû faire un travail psychologique en vue de cette rencontre ?
Non, je n’ai rien changé. Nous avons parlé du match ce matin, nous avons analysé notre adversaire. Nous n’avons pas eu beaucoup de temps pour mettre cela en pratique mais nous savons que l’OL est une très bonne équipe, que nous savons ce que l’on veut faire, quelle est la direction à suivre. Beaucoup de nouveaux joueurs ont intégré ce groupe, ils n’ont pas connu les revers du Real face à l’OL. Il n’y a donc pas de travail psychologique à effectuer.

Comment comptez-vous vous y prendre pour passer ce tour ?
A nous de marquer un but de plus. On sait que l’OL est un adversaire difficile, exigeant, qu’il a l’expérience de ce genre de rendez-vous. Les statistiques existent pour qu’on y mette un terme. On va les laisser derrière nous. On doit être dans le présent. On est prêts. On devra faire deux matches pleins. Si on pense que cela va être facile, on va avoir d’énormes difficultés. Si on pense que la différence sera faite demain, là encore, on se trompe. Si on pense qu’il suffira d’avoir quelques moments forts au cours du match, on se trompe. On est convaincu de nos qualités. On va jouer demain sans complexes d’infériorité. Nous sommes le Real Madrid, le champion des champions dans l’histoire des coupes d’Europe. C’est une pression mais également une conviction qu’on se doit de défendre.

Quand vous êtes arrivé à l’Inter Milan, vous avez immédiatement senti que cette équipe manquait de maturité. Est-ce à nouveau le cas avec le Real Madrid ?
A Madrid, je suis confronté à une première barrière : cela fait 6 ans que le club ne passe pas les huitièmes de finale. C’est une barrière similaire que j’avais connue en arrivant à l’Inter qui n’avait plus remporté la Champions League depuis 50 ans. Ce sont des situations difficiles. Songeons d’abord à passer cet écueil lyonnais. On a devant nous un double défi : passer les huitièmes et battre l’OL.

Quels conseils vous a donnés Zinédine Zidane ?
Dès que le tirage au sort a eu lieu, nous avons tout de suite ouvert ce dossier. Nous avons des structures très performantes au sein de notre club pour travailler là-dessus, avec l’aide de Zidane qui nous a tout de suite transmis des informations très précises. Il a l’avantage de connaitre parfaitement notre maison, le football international ainsi que le football français. Ce sont pour nous des informations capitales.

  Si le Real Madrid ne possède que des mauvais souvenirs contre l’Olympique Lyonnais (3 défaites et 3 matches nuls), ce n’est pas le cas de son défenseur central Ricardo Carvalho, lequel avait éliminé l’OL en quarts de finale de la Champions League 2003 – 2004 avec Porto (2 – 0, 2 – 2). « C’est un grand souvenir, raconte t-il. On avait réussi à prendre un bon avantage à l’aller avant de marquer au retour, ce qui nous avait facilité la tâche. (…) Nous savons que nous devrons réaliser deux matches pleins avant le match retour. Je pense que ce match arrive au bon moment, car on reste sur une bonne dynamique. »

  Zinédine Zidane a également été invité à s’exprimer sur les conseils qu’il a prodigués à l’entraîneur madrilène : « je me suis servi de mon passé et de celui de l’OL que je connais. Je sais comment évolue cette équipe. Mais je ne suis pas le seul à être au courant. J’ai l’avantage de capter la télévision française, cela facilite les choses. Je suis là pour accompagner l’équipe, pour apporter mon expérience. Mais le plus important, c’est le match de demain. Cela fait trois ans que Madrid n’arrive pas à battre l’OL. On espère que cela va changer. Ce sera un match difficile mais je sais que Madrid a la possibilité de passer ce tour. »

Sur le même thème