masculins / Vitoria - OL

Jour de match à Guimaraes

Publié le 11 décembre 2013 à 19:42 par R.B

Pas de température hivernale dans cette ville du district de Braga… ni d’attente particulière pour le match de ce jeudi soir… Les Lyonnais ont fait leur balade apéritive…

La vie semble douce à Guimaraes, une ville moyenne en taille qui fut la première capitale du pays. Il y a un magnifique centre historique classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO en 2001 avec un superbe château. Quand vous prenez de la hauteur, vous êtes rapidement au milieu de la campagne et en longeant un télécabine qui grimpe jusqu’à un sanctuaire, en vous retournant vous avez plein cadre le stade Alfonso Henriques l’enceinte du Vitoria. Une enceinte qui fait la part belle dans son couloir menant aux vestiaires aux anciennes gloires du club dont Paulo Bento, l’actuel sélectionneur du Portugal.


De Paulo Bento à Anthony Lopes, il y a forcément une corrélation… Hier soir après l’entrainement, Anthony a dit son bonheur de rejouer. « Je me sens très bien. Je suis évidemment content de faire mon retour et en plus ici, pas très loin d’où est originaire mon père. J’avais hâte… et c’est allé plus vite que prévu, mais à partir du moment où je n’avais plus mal… Comme je ne me suis pas arrêté longtemps, je n’ai pas perdu mes sensations. De l’appréhension ? Quand tu vois que cela se passe bien sur ton premier plongeon, tu n’hésites plus… et comme il me manque une case (rire), tu y vas. Le match ? On est venus pour gagner, pour garder cette première place ».

Le match ne déchaine pas les passions dans les journaux et on le comprend. Déjà éliminé, cette équipe voudra cependant sauver l’honneur. Dans la presse locale, on revient sur la défaite à la 90ème minute contre le Betis qui a quasiment enlevé tous les espoirs de qualification… et que l'entraineur Rui Vitoria trouve injuste. Il est question aussi de Maazou dont l’OL a été au match aller son bonheur, il avait marqué le but du match nul, et son malheur avec l’expulsion. Il est question de l'argent a gagné qui ferait tant de bien aux finances du club. Mais pour le reste, les pages sont réservées à Porto et Benfica.

Un peu à l’écart de la cité, le complexe hôtelier où résidaient les Lyonnais ; un complexe qui fait la part belle au tennis. La balade après la vidéo sur une piste cyclable puis le déjeuner. Du classique. Il fait une température très douce sur Guimaraes. Ce soir l’OL boucle sa phase de poule de Ligue Europa sans pression particulière. Reste cependant à faire le travail pour conserver cette première place.

Sur le même thème