masculins / MU - OL

Jour de match à Manchester

Publié le 04 mars 2008 à 11:07 par R.B

Le soleil est de retour à Manchester... La presse locale parle plus du record possible de MU que de l'OL...

Le soleil brille sur le Nord Ouest de l'Angleterre. Ce n'est pas pour autant qu'il invite à flaner dans les rues de Manchester. Il semble loin le temps de la splendeur industrielle. Il y a certes de beaux bâtiments de briques rouges, notamment les Universités; il y a encore de belles façades comme celle de certains hôtels (Midland). Il y a évidemment la Cathédrale de la ville. On ne peut laisser de côté The Old Wellington Inn, un pub traditionnel qui date du XVIème siècle. On se laisse aussi aller à pénétrer dans le [IMG42943#L]quartier chinois. Un peu plus loin, c'est le royaume du Pakistan, de l'Inde. Les restaurants exhalent leurs senteur de viande, d'épices... Il y a encore quelques jardins. Mais franchement rien de bien folichon, même en courant et en prenant le temps de se perdre. Et en plus, il faut faire attention à la circulation. Si vous ne tournez pas la tête dans la bonne direction, vous pouvez tomber nez à nez avec un tram, un bus, un taxi...

La presse locale "le Manchester Evening News" parle du match ou plutôt de Manchester United. Les journalistes mettent en avant les propos de Sir Alex et de Rio Ferdinand lors de la conférence de presse. Il est question du record de 10 succès de rang à domicile en Champions League (Juventus Turin). Un record que MU pourrait égaler s'il battait l'OL.Une dizaine de lignes sur Benzema... et puis Basta. On a vraiment l'impression que l'affaire est déjà réglée pour les médias.

[IMG33287#R]Le groupe lyonnais passe une matinée standard. Il y a la balade précédant le déjeuner. La sieste, la collation, la causerie et le départ pour Old Trafford. Les joueurs qui ne seront pas sur la feuille de match ont eu droit à une séance avec Robert Duverne. Ce dernier devant retrouver son copain Philippe Saint-André dans l'après-midi. Et puis viendra l'heure du match. On rêve de l'exploit, le plus beau de l'histoire olympienne. On imagine "Greg" Coupet s'envoler dans sa cage pour tout arrêter un peu comme l'avait fait Yves Chauveau sur la pelouse de Tottenham. On imagine encore un coup franc victorieux de Juninho, un but de Benzema. On voit le crâne chauve du Policier faire respecter la circulation dans la surface lyonnaise. Et les sourires, les cris de joie au coup de sifflet final de l'Italien Roberto Rossetti. Old Trafford est l'endroit idéal pour faire que ses rêves deviennent réalité.
Sur le même thème