masculins / St Tropez

Journée "vitesse & sensation" au Castellet

Publié le 09 mai 2006 à 17:55 par SR

Toute la délégation lyonnaise avait rendez-vous à l’aéroport Saint-Exupéry ce mardi matin pour se rendre au Castellet et répondre présent pour une opération exceptionnelle sur le circuit Paul Ricard, dans le cadre du partenariat entre l’Olympique Lyonnais et Audi France.

A l’exception de Sidney Govou, tout le groupe Olympien embarquait dans une ambiance décontractée. Et comme à chaque déplacement, les Champions de France vaquaient à leurs occupations aériennes favorites : sieste, jeu sur console ou lecture…pendant que le France Foot du jour voyageait de main en main et recevait des félicitations de bouche en bouche grâce à une photo de Haka lyonnais très réussie, les Brésiliens accoutumés du ‘Uno’ ne dérogeaient pas à la règle et étaient rejoints par Tiago et Malouda. Vercoutre, Clément, Rédissi et Pedretti réalisaient une partie de coinche au fond de l’avion pendant que l’on survolait Montélimar… puis Marseille… 37 minutes plus tard et quelques turbulences plus loin, les passagers du vol BLE 601 atterrissaient à l’aéroport du Castellet, à quelques pas du circuit Paul Ricard.
Une flopée de véhicules Audi attendaient l’équipe lyonnaise et les quelques journalistes à la descente de l’avion. « D’un avion à un autre » comme le stipulait si bien Djila Diarra, dont le surnom « l’animal » allait si bien quand il regagnait le monstrueux Q7, dernier bijou de la gamme audi comparé à un avion de chasse par le Malien.

Cette réunion de « passionnés de football et d’automobile », comme le précisait le représentant d’AUDI France, allait ouvrir grand les yeux des joueurs émerveillés et passionnés d’automobile.
« Imaginer, créer, se remettre en question… voila les ingrédients pour remporter un 5ème titre » ajoutait le président Jean-Michel Aulas, « c’est ce que fait AUDI en nous présentant aujourd’hui le modèle ‘RS4’ »

[IMG40542#R]Après un bref briefing, les Gones rejoignaient enfin la piste à bord de ce « monstre » dixit Djila, le joyau le plus performant de la gamme Audi. D’abord copilotes à l’écoute, les joueurs de l’Olympique Lyonnais les plus friands de vitesse ne se sont pas fait prier pour prendre le volant de ces bêtes de course. Patrick Müller, lui, restait spectateur et avait son mot d’excuse : « c’est comme pour les attaquants adverses, je n'aime pas quand cela va trop vite ». Quant à Djila, bavard comme une pie, il roulait autant qu'il parlait. « Il en profite puisqu’il sait qu’il n’y aura pas de girafe qui traversera la route » chambrait Guy Genet. Au bord de la piste. Hartock en prenait aussi pour son grade : « à chaque fois qu’il passe la ligne d’arrivée, il ralentit…Il croit que c’est un radar ? ». L’intendant des Gones était d’humeur moqueuse, tout comme Bernard Lacombe, qui félicitait le parcours de l’honorable Djila. « Pas mal pour quelqu’un qui n’a pas le permis » ! Le Malien se vengeait à sa sortie du véhicule quand Abdel Redissi prenait le volant. « Je ne reste pas avec lui. Il n’y a pas de route comme ça en Tunisie…Ca craint ». Bavard et chambreur qui plus est, il restait néanmoins bouche bée devant la démonstration de l’exclusif prototype Audi R10 diesel. Celui-ci en laissait quelques uns stupéfaits, et filait presque le torticolis aux autres témoins des tours de piste de ce bolide aussi brillant que performant, piloté par Tom Christensen, 7 fois vainqueur des 24 heures du Mans. On comprenait tout…

A 16h30, les Olympiens quittaient le circuit Paul Ricard pour se rendre à St Tropez à bord du bus OL… comment prendre le volant après ces excès de vitesse approuvés et éprouvants.


[IMG40534#C]


[IMG40535#C]