masculins / Nouveau stade

Juillet 2010 « OL Land » à Décines

Publié le 28 février 2007 à 11:45

Le Président Jean-Michel Aulas et Gérard Collomb étaient convié à la mairie de Décines par le maire de la ville Pierre Credoz, pour le lancement du futur stade de l’Olympique Lyonnais.

C’est avec « fierté et enthousiasme » que le maire et toute la ville de Décines accueilleront « OL Land » en juillet 2010 prochain. Avec un nombre considérable de financiers attachés au projet du président Lyonnais, le futur stade olympien dont le coût s’élève aujourd’hui à 250 millions d’euros devrait : « tirer l’Est Lyonnais vers le haut » a affirmé le maire de l’agglomération lyonnaise.
 

Avec un permis de construire qui devrait être établi en juillet 2008, Mr Gérard Collomb s’est montré plus qu’optimiste quand à la réalisation d’un stade d’une nouvelle génération. Le sénateur de la région Rhône-Alpes a illustré ses propos ainsi: « à ceux qui nous disait qu’il faudrait bien des années avant de voir le Confluent, je les invite tous à se rendre sur le site afin d’évaluer le bon avancement des travaux ! »
 Tout sera donc mis en œuvre pour que « OL Land » porte la ville de Décines et l’agglomération lyonnaise dans un projet exemplaire. Le futur grand stade de l'OL qui sera construit sur le site de 70 hectares de Montoud, à Décines, devrait être une vitamine pour l’Est Lyonnais : « c’est tout le secteur qui va se trouver redynamisé »a souligné Mr Pierre Credoz avant de poursuivre « C’est une très belle chance pour Décines d’accueillir un projet phare de l’agglomération lyonnaise. Cela va rejaillir sur le développement de la ville de Décines. Jalousé ? Oui, cela n’en fait aucun doute. Mais c’est la règle du jeu. »

 « Juillet 2010 »
est un objectif « réaliste »ont rappelé le président Jean-Michel Aulas et Gérard Collomb « Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas des difficultés où des reports. Gérard Collomb et Pierre Credoz l’ont confirmé : on peut tout à fait être dans les temps. Il faudra un an de procédure administrative pour obtenir le permis de construire puis un petit peu moins de deux ans pour construire le stade. On est donc aujourd’hui dans les temps pour ce projet qui naîtra à Décines.
Bien sûr il y a des sceptiques mais que n’ai-je entendu en 1987 lorsque je suis arrivé à la tête du club alors en Ligue 2… Bien sur il y a des aléas en matière d’accès, de proximité avec les habitations mais comme tout projet structurant, on le fera avec envie et enthousiasme. Ce n’est pas parce que nous faisons quelque chose d’inédit en France qu’il n’est pas réalisable.

Je suis ravi d’imaginer que Léa et peu être Leslys (lignes de tramway de la région lyonnaise) peuvent arriver à proximité du centre d’entraînement et du stade. Je serai également ravi d’envisager une prolongation de la ligne de métro qui se termine à Villeurbanne. Obtenir des solutions qui permettent de faciliter la vie de tout le monde, voila aussi un des objectifs de ce stade et de cet « OL Land »
C’est un projet moderne, avant gardiste dans la mesure où c’est un financement privé. Jusqu’à maintenant les stades étaient financés par l’Etat et les collectivités locales, ce qui explique notre retard dans le domaine en France. Aujourd’hui nous sommes dans un financement totalement privé.
 Il est moderne car c’est un ensemble multifonctionnel. Il ne sera pas uniquement dédié à un club résident tel que l’Olympique Lyonnais. Il sera ouvert à certaines autres activités comme une finale de Champions League ou des rencontres de l’Equipe de France de foot, comme de rugby… des concerts puisqu’il peut être couvert, ce qui lui permettra de couvrir des évènements 365 jours par an.
Il est moderne car il va bénéficier des dernières techniques en matière de construction, d’écologie, d’énergie durable…On va alors faire en sorte de montrer à l’Europe entière que l’on peut à Lyon, à Décines, avoir un projet économique et sportif. »



"Le grand stade de l'OL est desormais sur orbite, rendez-vous en Juillet 2010 pour l'inauguration" a conclu Gérard Collomb.