masculins / OL - Metz J-1

Juninho et le chiffre 108!

Publié le 14 janvier 2005 à 14:41 par R.B

[IMG3770L]Marquer l'histoire du club… c'est le souhait souvent entendu dans la bouche des Brésiliens de l'OL. Il y a bien sûr plusieurs façons de s'inscrire à jamais dans l'histoire d'un club. "Sonny" l'a fait à jamais... D'autres sont encore lyonnais et continuent d'écrire de belles pages comme Juninho qui va égaler samedi soir face à Metz le nombre de matchs en championnat de Marcelo: 108... et dans quelques temps il dépassera Anderson (110)...

Marquer l'histoire du club… c'est le souhait souvent entendu dans la bouche des Brésiliens de l'OL. Il y a bien sûr plusieurs façons de s'inscrire à jamais dans l'histoire d'un club. Marcelo l'a été par son professionnalisme et ses 108 matches disputés en 4 saisons de 93 à 97, sans oublier son rôle actuel d'agent ; Edmilson par son talent unique d'artiste défenseur « iconoclaste ». Cacapa, évidemment, avec cette gentillesse, cette solidité, ce don de soi et sa part de souffrance chaque fois surmonté. Cris, vient d'arriver, mais il va laisser une empreinte de géant. Le môme Nilmar, au-delà de son visage d'ange, pourrait s'inscrire en lettres d'or s'il claque autant de buts que le charismatique Sonny (71 en championnat), est-ce nécessaire de le nommer Anderson, et pas tout à fait 100 toutes compétitions confondues. L'actualité nous fait dire qu'il y a encore Giovane Elber qui restera forcément dans les esprits malgré son peu de matchs et ses 15 buts. On n'oublie pas non plus le premier d'entre eux, Constantino Pires, qui a porté les couleurs olympiennes de 56 à 59.



Et puis il y a lui… qui a déjà inscrit 42 buts avec l'OL dont 33 en championnat. Sa science du coup de pied arrêté en fait un démon dans cet exercice (14 coups francs et 6 pénalties… sans parler des passes décisives sur corner et coup franc). Maître Juninho a débuté à Lens le 28 juillet 2001 sa carrière en Ligue 1. Après Sport Recife, Vasco de Gama, « Juni » a posé son talent de footballeur à l'OL, mais aussi sa gentillesse, sa disponibilité et cette incroyable envie de laisser une trace indélébile de son passage entre Rhône et Saône. Contre Metz, Juninho Pernambucano né le 30 janvier 1975 à Recife va disputer son 108ème de Ligue 1 sous le maillot des Gones, égalant ainsi le chiffre de Marcelo. Avant de dépasser l'ancien défenseur olympien, de rejoindre puis de distancer « Sonnygoal », nous avions envie de lui dire merci sans chichi. En revanche, « Juni », si tu peux en planter un comme tu as le secret, cela nous ferait vraiment plaisir. Ne t'inquiète pas, on sait que tu n'es pas « qu'un butor de coups de pied arrêtés » ; il suffit de voir ta superbe prestation dans le jeu à Sochaux pour affirmer que tu es un grand joueur, cheveux longs ou non.



R.B

Sur le même thème