masculins / Pendant la tr�

Juninho « le mondial approche à grand pas »

Publié le 09 novembre 2005 à 15:45

Avant de retrouver la sélection brésilienne ce jeudi 10 novembre 2005, accompagné de <b>Fred</b>, et après avoir régalé les supporters du côté de Tola Vologe dans son exercice préféré, les coups francs, <b>Juninho </b>a répondu à la presse en sortant des terrains d'entraînement ce matin.

Avant de retrouver la sélection brésilienne ce jeudi 10 novembre 2005, accompagné de Fred, et après avoir régalé les supporters du côté de Tola Vologe dans son exercice préféré, les coups francs, Juninho a répondu à la presse en sortant des terrains d'entraînement ce matin.



La Seleçao

On va jouer 2 matchs amicaux samedi et mardi contre les Emirats Arabes et le Koweït. Deux matchs de préparation où il faudra bien en profiter puisque l'on n'a pas beaucoup de dates avant le mondial qui approche à grand pas, seulement au mois de mars prochain.

De mon côté, cela fait trois ans que je suis dans le groupe et à 6-7 mois de la Coupe du Monde, sauf malheur j'irai en Allemagne. Je profite des matchs amicaux pour travailler les automatismes avec mes coéquipiers, on affine notre jeu. C'est complètement différent de ce que l'on vit avec le club. Ici, à Lyon, on vit énormément ensemble, on se côtoie tous les jours… ce qui n'est pas le cas avec la sélection.

Je suis content pour Fred et triste pour Ricardo Oliveira sérieusement blessé au genou. Je lui souhaite un bon rétablissement… Fred a la chance d'un privilégié en ayant l'opportunité d'intégrer le groupe à 6-7 mois de la Coupe du Monde. Même si au Brésil nous avons des attaquants considérés comme les meilleurs au monde avec Ronaldo, Robinho, Adriano… Fred aura aussi une chance et j'espère qu'il la prendra.



L'équipe de France

Coupet et Barthez sont 2 excellents gardiens. C'est dommage pour Barthez d'avoir quitté la sélection après son pépin. Depuis 4 saisons Greg fait un travail monstrueux et mérite aujourd'hui sa place en équipe de France. Greg a su profiter de la suspension de Barthez et quand tu as Greg avec toi sur le terrain, que ce soit en championnat ou en équipe de France, tu es vraiment rassuré. Je suis bien placé pour le savoir et cela ne date pas d'aujourd'hui. Je lui souhaite bonne chance, maintenant c'est au coach de décider.



SR