masculins / PSG - OL J-3

Juninho : "Marquer des buts me manque"

Publié le 02 mai 2007 à 17:30 par BV

Juninho évoque le déplacement de l'Olympique Lyonnais à Paris. Avec en ligne de mire le record de victoires à l'extérieur, le Brésilien avoue : "la motivation c’est de prendre du plaisir".

Un petit mot tout d’abord sur l’entraînement de ce matin…
On essaie de garder l’envie, de bien terminer la saison. Actuellement, il faut s’amuser pour bien s’entraîner. La saison est presque terminée, on essaie donc de faire de notre mieux pour préparer le prochain match.

Est-il difficile de trouver la motivation ?
On y arrive. Il ne faut pas lâcher. Une grande partie du groupe va avoir des matchs internationaux. Les joueurs appartenant aux équipes européennes des rencontres importantes. Fred la Copa America. On doit donc garder un bon niveau à l’entraînement. On a de plus un match à jouer samedi. Même si le résultat n’est pas très important, il est toujours très agréable de jouer à Paris. Il faut essayer de gagner pour bien terminer la saison.

Jouer une équipe de Paris retrouvée, dans un Parc des Princes plein, on imagine que la motivation est toute trouvée.
La motivation c’est de prendre du plaisir. Lors de nos derniers matchs à Paris, « ce n’était pas du tout ça ». On espère un match d’un niveau technique élevé, avec des buts. Et que le meilleur gagne !

La possibilité de battre le record de victoires à l’extérieur sur une saison vous motive-t-elle ?
C’est intéressant. On en parlait déjà dans le vestiaire avant le match contre Auxerre. A Paris, ce sera une bonne opportunité mais ce sera difficile. En championnat, on n’a plus perdu depuis plusieurs matchs. Il est important de conserver cette invincibilité.

Vous allez retrouvez Paul Le Guen dans les rangs du PSG. Qu’est-ce que cela vous évoque ?
C’est bien. Il a eu une belle histoire avec le club. Il a passé trois bonnes saisons ici. Il a établi un système de jeu qui a été suivi par la suite par Gérard (Houllier). Il a déjà beaucoup montré, que ce soit à Lyon ou à Paris. Ce n’est pas facile de réaliser ce qu’il est parvenu à faire depuis qu’il est arrivé à Paris. Depuis 4 - 5 matchs, le PSG joue bien et prépare la saison prochaine.

Avez-vous déjà parlé de ces retrouvailles avec les autres joueurs de l’effectif ?
Non, on n’en a pas encore parlé entre nous. Certains joueurs gardent un lien très fort avec lui. Il est maintenant de l’autre côté. On sent qu’il a déjà réussi à installer son système de jeu. C’est quelqu’un qui connait bien la maison parisienne. Il réalise un bon parcours à la tête du club de la capitale. Même si ce n’était pas évident, pour se sauver, Paris a joué tous ses matchs comme s’il avait voulu gagner le championnat. Il est aujourd’hui sauvé.

Vous allez retrouver Paul Le Guen à Paris, mais également Jérémy Clément. Peguy Luyindula et Pierre-Alain Frau seront quant à eux absents. Suivez-vous le parcours de vos anciens coéquipiers ?
Bien sûr. Il s’agit de joueurs qui ont beaucoup apporté à Lyon. Peguy monte en puissance. Jérémy (Clément) a la confiance de Paul. Il nous connait très bien car il a été formé à la maison. Aujourd’hui, les Parisiens semblent beaucoup plus motivés, beaucoup plus en confiance et solidaires. C’est une équipe qui avait du talent avec de très bons joueurs dans chaque ligne mais qui est aujourd’hui plus équilibrée.

D’un point de vue personnel, quels sont vos objectifs ?
De marquer des buts. Cela fait longtemps que je n’ai plus marqué de but. Même si je ne suis pas un buteur, cela me manque. Cela fait longtemps. Ces derniers temps, j’ai eu beaucoup d’occasions nettes mais je ne suis pas parvenu à marquer que ce soit sur coup franc ou dans le jeu. Et aider l’équipe à gagner pour bien partir en vacances.

Concernant votre prolongation de contrat, où en sont les discussions ?
On va voir à la fin de la saison. Pour l’instant, cela n’a pas trop avancé mais c’est tout à fait normal. Je ne peux pas trop m’avancer mais je ne suis pas trop inquiet. Je peux vous assurer que l’on y verra un peu plus clair à la fin de la saison. Peut-être même après les vacances.