masculins / Pendant la tr�

Juninho: Monsieur 50%!

Publié le 05 octobre 2004 à 11:42 par R.B

[IMG3387L]A St-Etienne, dimanche soir, Juninho a inscrit son <b>12ème</b> coup Franc pour l'OL ; <b>11</b> en championnat et <b>1 </b>en Champions League. L'occasion de revenir sur tous ses buts marqués sur coups de pied arrêtés; de voir l'importance qu'ils ont dans les résultats de son club... en constatant que le pied droit de "Juni" a marqué la moitié de ses buts sur coup de pied arrêté...

A St-Etienne, dimanche soir, Juninho a inscrit son 12ème coup Franc pour l'OL ; 11 en championnat et 1 en Champions League.



En Champions League, c'était au Stade Olympique de Munich contre le Bayern ; une frappe de 25 mètres. Ce but donnait l'avantage aux siens (6ème).



En Championnat, l'international brésilien a ouvert son compteur coup franc contre Sochaux, saison 2001-2002 ; un coup franc tiré du côté gauche dans le but dos au virage nord. Il permettait de revenir au score (1 à 1).



L'année suivante, il a marqué de la sorte contre Auxerre ( 36eme) pour l'ouverture du score ; coup franc tiré du côté droit dans le but dos au virage nord ; puis à la 74eme ; coup franc plus axial dans le but dos au virage sud. Un coup franc contre Sedan, positionné à droite (69eme) dans le but dos au virage nord ; contre Lens, positionné à gauche dans le but dos au virage sud (32eme), le but de la victoire. Contre Rennes, positionné à gauche (17eme) dans le but dos au virage nord, un but pour l'ouverture du score.



La saison dernière, il a marqué son premier contre Lens (9eme) positionné à droite dans le but dos au virage nord ; puis contre Nice (73eme), positionné à gauche dans le but dos au virage sud ; à Metz (23eme) positionné à droite pour l'égalisation. Et contre Bastia, positionné dans l'axe (26eme) dans le but dos au virage nord ; le but de la victoire.



Des buts toujours spectaculaires, mais aussi importants d'un point de vue comptable. Ils ont rapporté directement en championnat : 1 nul et 4 victoires. 4 fois, l'OL a ouvert le score de cette manière là (Lens, ASSE, Rennes et Auxerre). Sans parler du coup franc contre le Bayern. A chaque fois, les Lyonnais se sont ensuite imposés.

Sur ses 12 buts, 9 ont été marqués à Gerland ; 6 dans le but virage nord.



Depuis que Juninho est à l'OL, les Olympiens ont inscrit d'autres coups francs. Violeau contre Auxerre (2001-2002), Delmotte contre Metz (2001-2002), Edmilson contre Sochaux (2003-2004), Essien contre Toulouse (2004-2005).



Si l'OL marque souvent sur coup franc, il encaisse ces dernières saisons peu de but. Un en Champions League au Bayer Leverkusen (2001-2002 et un la saison dernière à Lens (but d'Eloi) en championnat.



Pour revenir à Juninho, il a marqué aussi sur pénalty en 2002-2003 contre Rennes ; en 2003-2004 contre Rennes (57eme) pour l'ouverture du score, Anderlecht, but de la victoire (26eme) ; Celtic (86eme), but du succès. Cette saison il a inscrit 2 pénalties contre Sochaux (71eme) pour l'égalisation finale et à St-Etienne (87eme) pour l'égalisation.



Il en a manqué un contre Nantes en 2002-2003 (score final 0 à 0). Là aussi, nous constatons que ses buts ont été très souvent décisifs.



Enfin sur ses 31 buts marqués en championnat, 15 l'ont été sur coups de pied arrêtés (11 coups francs et 4 pénalties). Sur ses 5 buts européens, on comptabilise 3 coups de pied arrêtés. Ce qui donne un total de 18 buts après coups de pied arrêtés sur 36. Soit 50% ! Notons qu'il n'a pas marqué encore de cette façon là dans les Coupes Nationales; 2 buts en coupe de France.



Une dernière statistique concernant cette saison. Juninho a frappé 23 fois vers les cages adverses. 19 frappes (17 coups francs et 2 pénalties) l'ont été sur coups de pied arrêtés. Sur les 4 autres, il a touché une fois le poteau du but de Manchester. Mis à part les 2 pénalties, il a frappé une seule fois dans la surface de réparation.





R.B

Sur le même thème