feminines / D1 féminine

Juvisy - OL féminin : 0-4

Publié le 13 octobre 2012 à 17:37 par TB

Juvisy - OL Féminin

4 photos

Les Lyonnaises ont confirmé leur suprématie face à Juvisy (0-4) dans ce choc perturbé par les conditions climatiques. Grâce notamment à un triplé de Lotta Schelin, l’OL poursuit son début de saison sans faute.

L’OL a fait parler l’expérience des grands rendez-vous cet après-midi. Sur un terrain gorgé d’eau, à la limite du praticable, les filles de Patrice Lair ont assuré l’essentiel face à un rival direct. Car après deux contre-performances de rang, le vice-champion de France a montré un meilleur visage dès l’entame de match. Sous la houlette de sa capitaine d’abord : Sandrine Soubeyrand se procurait la première occasion d’une lourde frappe qui passait au-dessus des cages de Sarah Bouhaddi (2e). Les Franciliennes conservaient bien le ballon dans les premières minutes à défaut de le faire progresser. En face, les Rhodaniennes se montraient trop timorées, à l’image de ce tir écrasé et sans conviction de Louisa Necib, aux abords des vingt mètres (6e).

Peu à peu le pressing lyonnais rééquilibrait les débats. A la suite d’une interception, Elodie Thomis se montrait en évidence pour déborder sur son aile gauche mais centrait trop fort (10e). La première grosse occasion était à mettre au crédit de Juvisy lorsque Buttel trouvait Thiney sur une passe milimétrée en profondeur. Cette dernière tentait un lob astucieux sur Bouhaddi, qui frôlait la barre transversale (14e). L’activité de Camille Catala posait par ailleurs des problèmes au milieu lyonnais. L’ancienne Stéphanoise décrochant avec parcimonie dans le cœur du jeu.

SCHELIN : RETOUR GAGNANT


Pour son grand retour, la solution venait finalement de Lotta Schelin au quart d’heure de jeu. Tonazzi lançait la Suédoise dans l’axe du but. Face à face avec la gardienne Mancion, elle l'éliminait sur un crochet long du droit avant de conclure du pied gauche (0-1 ; 17e). Sans briller ni avoir la maîtrise parfaite du ballon, l’OL se montrait opportuniste. L’ouverture du score décrispait les filles de Patrice Lair. Dans la minute, Thomis – décidément intenable  – déposait Soubeyrand  avant de trouver Schelin. Mais Anaig Butel interceptait avec beaucoup d’autorité.

A défaut de jouer un football direct, Lyon semblait peu à peu gagner du terrain grâce à une meilleure circulation de balle. Les reprises de Schelin (23e et 24e) sur des centres successifs de Thomis et Tonazzi tendaient à prouver cette domination. Insuffisant pour Patrice Lair.

LE COUP DE POKER

Le technicien lyonnais choisissait d’opérer à une réorganisation tactique dès la 29e minute. Lara Dickenmann remplaçait Louisa Necib, peu en verve dans ces conditions difficiles. La Suissesse évoluant alors un cran plus haut. Cette prise de risque s’avérait déterminante dans les transmissions lyonnaises.

L’OL s’adaptait mieux au terrain détrempé à l’instar de Laëtitia Tonazzi. L’ancienne Juvisienne jouait un bien vilain tour à ses anciennes coéquipières. D’abord sur un exploit personnel où elle dribblait deux joueuses avant de servir Thomis qui loupait de peu la balle de break (32e). Mais Tonazzi inscrivait ensuite son huitième but sous ses nouvelles couleurs en championnat, sur un centre en retrait de Thomis (42e ; 0-2). L’OL menait logiquement à la pause deux buts à zéro. A l’image de Gaëtane Thiney, qui s’éteignait au fil du match, Juvisy ne s’en relèverait pas.

JUVISY A HUIT LONGUEURS


Au retour des vestiaires, Lyon poursuivait sa leçon de réalisme. Si Schelin butait une première fois sur Mancion, la numéro 8 de l’OL triplait la mise d’une frappe croisée imparable (0-3 ; 69e). Et malgré l’arrivée de la pluie, la Suédoise soignait ses statistiques grâce à une dernière tête décroisée à la reprise d’un corner de Sonia Bompastor (0-4 ; 79e). Comme un symbole, Tonazzi pouvait quitter ses coéquipières et profiter d’une ovation méritée.

Les Rhodaniennes se sont largement imposées en terre francilienne et prolongent ainsi leur invincibilité. Sans Wendie Renard, la défense n’a encore encaissé aucun but dans cet exercice 2012-2013. Les filles de Patrice Lair caracolent toujours en tête du championnat (20 points)… huit longueurs devant Juvisy. La saison est encore longue, mais l’OL semble déjà avoir marqué les esprits.



5e journée – Au stade Léo Lagrange, Sainte-Geneviève-des-Bois– Arbitre : Florence Guillemin.

Compositions :

Olympique Lyonnais : 30-Sarah Bouhaddi ; 17-Corine Franco, 20-Sabrina Viguier, 5-Laura Georges, 18-Sonia Bompastor (c) - 6-Amandine Henry ; 12-Elodie Thomis (sortie à la 46e), 10-Louisa Necib (sortie à la 29e), 23-Camille Abily, 8-Lotta Schelin ; 24-Laetitia Tonazzi (sortie à la 81e).

Remplaçantes : 4-Makan Traoré (entrée à la 81e), 9-Eugénie Le Sommer (entrée à la 46e), 11-Laura Agard, 16-Pauline Peyraud-Magnin, 21-Lara Dickenmann (entrée à la 29e)

FCF Juvisy : 16-Marion Mancion ; 27-Julie Soyer, 2-Nelly Guilbert, 10-Anaïg Butel, 3-Gwenaëlle Butel ; 6-Sandrine Soubeyrand (c), 4-Amélie Coquet ; 28-Camille Catala, 17-Gaëtane Thiney, 7-Emilie Trimoreau (sortie à la 67e) ; 22-Janice Cayman (sortie à la 79e).

Remplaçantes : 8-Virginie Mendes, 15-Nadia Benmokhtar, 19-Inès Dhaou (entrée à la 79e), 20-Charlotte Fernandes (entrée à la 67e), 30-Tanya De Souza

Buts : Schelin (17 e ; 69 e ; 79 e) et Tonazzi (42e)

Avertissements : Bompastor (52e), Le Sommer (62e), Abily (65e) pour l’OL et Soubeyrand (80e) pour Juvisy

Photos

Juvisy - OL Féminin

4 photos

Sur le même thème