masculins / Auxerre - OL J-2

Kader Keita est "sur le bon chemin"

Publié le 23 octobre 2008 à 15:26 par BV

Mardi, le stade Ghencea de Bucarest a certainement été le théâtre du plus spectaculaire match du début de saison de l’Olympique Lyonnais (3 – 5). Il a peut-être également été celui de la renaissance au football de Kader Keita. Plus souvent décevant que brillant depuis son arrivée à l’OL à l’été 2007, l’Ivoirien a, mardi, montré son meilleur visage, inscrivant le premier des cinq buts rhodaniens. « Je sens que ça vient », sourit l’Ivoirien.

Ce matin, lors de l’entraînement à la carte, il n’a pratiquement rien manqué, réussissant les volées les plus difficiles. « A l’entraînement, je suis vraiment concentré afin d’avoir des sensations devant le but. La saison dernière, j’ai manqué des choses inexplicablement. Je travaille donc beaucoup devant le but avec mon « grand frère » Sonny Anderson, je lui demande des conseils. Je m’inspire aussi de Karim (Benzema) qui est plus précis que moi devant le but. Je continue d’apprendre ; je sais que si je continue comme ça, ca va venir ».

Absent durant plus de deux mois en raison d’une blessure à l’avant bras gauche, Kader Keita n’a pu, cette saison, disputer que trois matches sous la direction de Claude Puel. « Son arrivée change beaucoup de choses, reconnait-il. Cela va me permettre d’avancer tant dans la vie que dans le jeu. La saison dernière, avec l’entraîneur (Alain Perrin), ce n’était pas vraiment ça ; on n’arrivait pas vraiment à discuter, je n’étais pas dans le même état d’esprit qu’aujourd’hui car certains me montraient que je n’étais pas très important à leurs yeux. Claude Puel nous met à l’aise, nous donne envie de bosser. Je me suis mis dans la tête que je devais bosser pour jouer ».

Avant de le retrouver cet été à Lyon, Claude Puel avait dirigé Keita durant deux saisons à Lille. « Kader a besoin de se structurer, de ne pas s’égarer, analyse-t-il. S’il reste professionnel, il a les qualités pour beaucoup apporter car il a un gros potentiel. En tout cas, comme le prouve son match à Bucarest où il a produit un match complet tant défensivement qu’offensivement, il est sur le bon chemin ».