masculins / Troyes 0 - OL 1

Karim Benzema plein de promesses

Publié le 01 avril 2006 à 19:21 par BV

« Un but vraiment exceptionnel ». Au lendemain d’un match nul et vierge face au Milan AC, la phrase de Gérard Houllier ne peut manquer d’attirer l’attention. A y regarder de plus près la description dithyrambique n’est en rien exagérée.

Deux petits ponts, dont un grâce à une superbe roulette, suivis d’un ballon piqué devant le gardien : il y a du génie dans ce but. Le 26 mars dernier, les jeunes de l’Olympique Lyonnais se qualifiaient pour les quarts de finale de la Coupe Gambardella grâce à cette somptueuse réalisation de Karim Benzema. Pour ce déplacement à Troyes, le coach olympien avait décidé de laisser au repos Florent Malouda, offrant ainsi au jeune Karim l’occasion de prouver nue nouvelle fois ses prometteuses qualités.

Dès les premières minutes, le numéro 19 rhodanien faisait montre de sa constante recherche du beau jeu : deux demandes de une-deux (2e et 5e) et une roulette (5e) ne lui permettaient toutefois pas de se dépêtrer du marquage serré de Montero.
Totalement sevré de ballons durant 20 premières minutes peu favorables aux Lyonnais, il troquait son couloir droit contre un coté gauche dans lequel Sidney Govou ne parvenait pas à mieux s’exprimer.
10 minutes infructueuses et 3 ballons le convainquaient d’effectuer le chemin inverse. Bien lui en prenait. Quelques instants après son repositionnement, probablement trompé par un terrain difficile, il écrasait sa reprise, seul devant Le Crom après une belle ouverture de Sidney Govou et voyait Kouassi sauver sur sa ligne(36e).
Pas le temps pour la défense troyenne de souffler. Le jeune attaquant lyonnais faisait passer des frissons dans le Stade de l’Aube en envoyant son ballon flirter avec la lucarne gauche du portier aubois(38e). De toute évidence, il y a du Ronaldo chez ce garçon. Grâce à ses passements de jambes, bientôt labellisés, il provoque, efface et inquiète une arrière garde troyenne obligée de reculer devant ses accélérations.
17 ballons perdus, soit le plus important total des 22 joueurs mais une activité débordante et une volonté affirmée : au terme des 45e minutes, le jeune international des moins de 19 ans avait réalisé 3 centres et 2 tirs.

De très loin le Lyonnais le plus dangereux de la première période avec ses 2 occasions, il entamait sa seconde mi-temps grimaçant. « Je le place sur le coté gauche pour le forcer à défendre » avait annoncé Gérard Houllier vendredi. Grâce à ses courses défensives, le jeune Lyonnais donnait satisfaction à son entraîneur en revenant presser (48e, 61e) parfois jusqu’à la chute.
Après une entame de seconde période provocatrice mais mal récompensée, Gérard Houllier faisait souffler le courageux attaquant lyonnais en lui substituant Florent Malouda (69e).

Au regard de sa performance, sa technique et sa vision du jeu il ne devrait pas tarder à confirmer les propos de son entraîneur pour lequel « son heure viendra ».
Au terme d’une solide prestation durant laquelle il aura tiré au but à 2 reprises et centré par 3 fois, il ne sera pas parvenu à inscrire son 5e but de la saison mais peut sereinement regarder devant lui, vers un avenir que bon nombre d’observateurs lui promettent au plus haut niveau.
Devant la multiplication des objectifs lyonnais en cette fin de saison, gageons que Karim Benzema aura très rapidement l’occasion de confirmer cette belle promesse de l’Aube.

Retrouvez le résumé du match en vidéo sur OLWEB Premium
Sur le même thème