masculins / OL - Saint-Etienne J-2

Karim Benzema : "Saint-Etienne, une équipe qui me réussit !"

Publié le 30 janvier 2009 à 16:00 par BV

Karim Benzema, qui confie n'avoir jamais perdu contre Saint-Etienne, parle de cette rencontre "à part". Le buteur lyonnais évoque également Fred et son entente avec César Delgado.

Comment prépare-t-on un derby, 4 jours seulement après la réception de l’OM en 16es de finale de la Coupe de France ?
Il faut vite oublier le match de coupe de France et se concentrer sur cette équipe de Saint-Etienne car on sait que cela ne va pas être un match facile, or c’est un match qu’il faut gagner ; les derbys, ça se gagne : ce sont des matches à part, il n’y en a que deux dans l’année. Le derby est un match particulier pour nous tous même si pour moi ainsi que tous les autres Lyonnais ou les joueurs qui ont grandi ici, il a un autre goût. Mais les autres joueurs savent également que le derby est très important. J’ai eu la chance de grandir à Lyon ; tout jeune, on me demandait déjà de gagner ce match plus que les autres.

Avez-vous déjà perdu un derby ?
Non, je n’ai jamais perdu contre Saint-Etienne. J’ai toujours marqué en plus. Même dans les catégories de jeunes, j’ai souvent marqué contre Saint-Etienne, c’est une équipe qui me réussit, que j’aime bien. (Rires) Je ne sais même pas depuis combien de temps l’OL n’a plus perdu contre Saint-Etienne…

15 ans (6 avril 1994)…
C’est énorme ! A nous de faire un gros match, surtout à Gerland, après notre succès face à l’OM.

Comme vous le disiez, c’est un affrontement qui vous réussit bien : vous avez déjà marqué à trois reprises contre Saint-Etienne…
C’est vrai que contre l’ASSE, j’ai eu la chance de marquer à chaque fois des buts importants, mais j’ai bénéficié des passes de mes coéquipiers. Encore une fois : le plus important c’est de gagner ; si je ne marque pas, ou si je suis à l’origine du but, c’est pareil pour moi.

La pression de vos poursuivants renforce-t-elle votre volonté de l’emporter ?
On veut rester devant même si on sait que Bordeaux est juste derrière et ne lâchera rien comme ce fut le cas l’année dernière. C’est donc un match à pression mais on est prêts comme on l’a montré mercredi face à Marseille. On a confiance en nous. Ca va être un match difficile car, qu’ils soient 2e, 17e ou derniers, c’est la même chose : lorsqu’ils jouent contre nous ils élèvent leur niveau de jeu. De toute façon, Saint-Etienne possède une bonne équipe.

Votre entente avec César Delgado semble bien fonctionner. Comment vous sentez-vous à ses cotés ?
C’est très bon joueur qui a trouvé sa place derrière l’attaquant. Il se déplace et court beaucoup. J’ai été surpris qu’il résiste aussi bien aux chocs. Même lorsqu’il se fait bouger, il conserve le ballon. C’est un super joueur. En ce moment on est très complémentaires.

Fred semble sur le départ. Qu’en pensez-vous ?
Je ne sais pas ce qu’il veut faire, je suis malheureux pour lui. J’espère qu’il fera le bon choix pour la suite de sa carrière. Mais qu’il reste à Lyon ou qu’il aille ailleurs il réussira car c’est un très bon joueur.

L’OL donne actuellement l’impression d’avoir retrouvé un certain état d’esprit. Est-ce votre avis ?
On travaille tous ensemble, on joue simplement. On a un peu retrouvé l’impact physique qui nous a manqué lors de certains matches où on s’est fait bouger. Contre l’OM on a répondu présent physiquement. Tactiquement on est bien, on n’encaisse pas de but, c’est bien. J’espère que l’on va continuer ainsi.

Ce but contre Marseille vous a-t-il fait du bien ?
Pour un attaquant, c’est bien de marquer mais il n’y avait pas de crise. On a l’habitude que je marque souvent mais il y a des passages durant lesquels je marque moins mais je fais des passes décisives. Moi je suis content lorsque je marque un but mais également lorsque je fais une passe décisive.

Que pensez-vous du retour d’Alain Perrin à Gerland ?
C’est un grand entraîneur, l’année dernière il a fait de grandes choses avec nous. Pour son retour à Gerland, il va préparer un coup mais, nous, on se concentre sur le match.

Un derby à Gerland est-il différent d’un derby à Geoffroy-Guichard ?
Oui. A Geoffroy Guichard, ils sont … un peu fous. (Rires) Ici, c’est plus sportif, plus axé sur le football. C’est vraiment « chaud » de jouer à Geoffroy-Guichard. A Gerland c’est un petit peu plus calme.