masculins / CDF Finale

Kim Källström : « On se souvient de la victoire »

Publié le 26 avril 2012 à 20:11 par NF

Kim Källström, était l’invité d'OL System ce jeudi soir. Il a évoqué ses souvenirs de la victoire en 2008 mais il est aussi revenu sur la finale qui va opposer l’OL à Quevilly, samedi.

Le 24 mai 2008, l’Olympique Lyonnais affronte le Paris-SG en finale de la coupe de France. Kim Källström disputera les soixante-huit premières minutes de la rencontre qui verra Sidney Govou marquer le but victorieux dans la prolongation. « Je me souviens que ce n’était pas une grande opposition mais on a su gagner la coupe. A la fin, on se souvient de la victoire et non de la qualité de jeu,» dit-il. Le numéro 6 Lyonnais en a profité aussi pour faire une comparaison avec la finale de samedi. « 2008, c’est très loin ! A l’époque, on savait gérer les temps faibles où l’on subissait. En quatre ans, il s’est passé beaucoup de choses. Le football, c’est savoir se remettre au travail tous les trois jours. »

 Le futur adversaire de l’OL, Quevilly, pourra compter sur un élan de sympathie de toute la France du football qui encouragera le Petit Poucet de la compétition. Etre seul contre tous, cela n’effraie pas l’international Suédois. « Ce n’est pas surprenant que la France entière soit derrière Quevilly. Ca ne change rien pour nous. Ce n’est pas l’adversaire qui motive, c’est la compétition. Là, il y aura un trophée à soulever. Quelque soit l’équipe qu’on affronte, c’est le même stade, la même préparation, et le même trophée. »

Le milieu de terrain des Rouges et Bleus prévient que le jeu demandera de la patience. « Quevilly est une équipe qui attend et joue en contre. On aura le ballon, la maitrise du jeu mais il ne faudra pas s’affoler. On a des qualités supérieures aux joueurs Normands en terme de vitesse, d’impact physique et dans le fait de répéter les efforts. Il faudra être patient. »

Sur le même thème