masculins / Toulouse 1 - OL 0

Kim Källström s'explique

Publié le 12 août 2007 à 14:57 par BV

Samedi à Toulouse, Kim Källström a été expulsé pour la seconde fois de sa carrière. Une incongruité pour un joueur qui, la saison passée n’avait récolté qu’un seul carton jaune en championnat de France (lors de la première journée de Ligue 1 contre Nantes).

A la 34e minute, l’arbitre de la rencontre, Olivier Thual, expulsa le Suédois, coupable à ses yeux d’avoir craché en direction du quatrième arbitre, Julian Grelot, en réaction à un coup de coude non sanctionné de Nicolas Dieuze. « J’ai pris un coup à l’arcade juste devant l’arbitre, raconte le Suédois. Ca saignait et j’ai craché, mais pas sur lui (le quatrième arbitre). A quelques mètres de lui. C’est quand même une grosse erreur. (…) Je n’ai pas d’explication. C’est la première fois que cela m’arrive. Mais le plus lourd de conséquences est que j’ai mis mes coéquipiers dans la difficulté ».

Auparavant, les Lyonnais avaient parfaitement contenu les Toulousains, ne concédant qu’une seule occasion de toute la première demi-heure. « On a finit par perdre le match à cause de mon carton, regrette-t-il. Ce matin, je me suis excusé auprès de mes coéquipiers et de mes entraîneurs. Au coup de sifflet final, je suis également allé m’excuser auprès du quatrième arbitre. Il y a le coté footballistique et le côté humain. Je me suis donc excusé comme un homme. On s’est serré la main. Entre nous il n’y a aucun problème. Je pense qu’il a compris que je ne l’ai pas fait exprès ».

Källström manquera donc le prochain déplacement des Lyonnais à Lorient. Craint-il un allongement de sa suspension de la part de la commission de discipline ? « Le fait de ne pas avoir fait exprès va constituer un élément important, affirme-t-il. Je ne suis pas un habitué de la commission de discipline. L’année dernière, je n’ai en effet jamais été suspendu. Je vais dire la vérité ».

Le milieu de terrain olympien a profité de ce rendez-vous avec la presse pour mettre fin aux rumeurs de transfert qui l’annonçaient partant au FC Valence : « Valence est un grand club européen, dans un grand championnat. C’était donc normal d’étudier cette possibilité mais je n’ai jamais dit que je voulais partir. Je vais rester à l’OL ».