masculins / Viktoria - OL

L’analyse du consultant

Publié le 21 mars 2014 à 09:01 par SC

Claude-Arnaud Rivenet et Christian Bassila, le consultant d’OLTV, livrent leur analyse de la rencontre entre le Viktoria et l’OL…

Claude-Arnaud Rivenet

« Oui j’ai eu peur, je ne faisais pas le malin. Le match a changé du moment qu’on a marqué. Cela a révolté Plzen. On a de la chance, on a un grand gardien…Peu importe le résultat, le plus important c’est la qualification…

Le tournant du match ? C’est le pénalty, alors qu’il y a 2 à 1 et qu’on commence à se poser des questions. La faute y est même si c’est involontaire le croche-pied de Dabo. La prise d’élan du tireur m’a laissé penser qu’il allait rater. Et on a eu un peu de chance. S’il marque, on est très mal embarqué. La confiance aurait été du côté de Plzen. Ça aurait été très compliqué.

L’homme du match ? Anthony Lopes…Tout ce qu’il a fait, il l’a bien fait. Il n’a fait aucune erreur. Le match parfait. Il a fait des très beaux arrêts. Ça sera un match référence pour lui

Christian Bassila

« Avec ce but arrivé juste avant la mi-temps, l’équipe a joué pour son maillot, pour son public. Ils ont joué jusqu’au bout. Les Tchèques ont beaucoup de fierté. On a fait preuve de relâchement, ce qui a redonné de l’espoir à Plzen…Je m’attendais à qu’ils lâchent prise après le but lyonnais. J’ai été surpris de leur réaction. On ne retiendra que la qualification. Je crois que c’est historique ce que vient de faire le groupe de Rémi. Personne ne les voyait là en début de saison. Il faut féliciter les joueurs après tout ce qu’ils ont vécu.

Les Lyonnais ont eu ce petit relâchement qu’ils ont payé cash. On a vu une première mi-temps avec une défense très concentrée. En seconde, on était un peu moins au marquage. Il ne faut pas leur en vouloir, c’est humain de se relâcher avec le nombre de matchs joués. Inconsciemment, ils ont voulu se préserver...Le 1 à 0 à la mi-temps nous a fait plus de mal que de bien. A 0 à 0, il y aurait eu plus de concentration. On savait qu’on allait subir une forte pression de Plzen ».

 

Sur le même thème