masculins / OL - OGC Nice

L'analyse du consultant

Publié le 22 mars 2015 à 10:00 par SC

Christian Bassila a livré son analyse de la rencontre entre Lyonnais et Niçois sur le plateau d’OLTV.

« Il y a beaucoup de déception par rapport aux efforts fournis. Une belle douche froide. Il va falloir s’en relever. Il a manqué un peu de liant dans les offensives lyonnaises. Il y a manqué quelque chose un peu partout. Il reste des points à prendre mais il y a des opportunités qu’il faut saisir. Il fallait bonifier ces bons points pris à Marseille et Montpellier. Il ne faut pas tout remettre en cause. Cette défaite peut avoir un petit impact psychologique sur les joueurs…On est plus concentré sur des gros matchs. On est peut-être moins attentifs. Inconsciemment, il y a ce petit relâchement.


Sur le but, Carlos Eduardo est laissé seul. C’est quasiment interdit dans ce contexte. On a donné le bâton pour se faire battre. On ne peut s’en vouloir qu’à nous-mêmes…On a plus été dans la réaction que dans l’action. C’est ce qui montre que cette équipe est jeune et a une marge de progression. Il y avait des joueurs en mal de rythme.

Lyon est attendu. Les équipes se transcendent. A nous de trouver les solutions pour contourner les blocs. Il y a des faits de jeu qui nous ont été contraires. On pouvait conserver notre avance. Il va falloir récupérer les points perdus…Les équipes viennent pour défendre.

Il y a une différence quand Lacazette, Umtiti, Bedimo ne sont pas là. Il y a moins d’automatismes, de liants. Il ne faut pas accabler les remplaçants. Mais ça s’est senti. Sam est un pilier. Avec ce qu’il démontre, il pouvait prétendre à une sélection. Je trouve ça désolant.

Le tournant du match ? C’est l’action du penalty pour Nice. C’est une action anodine. Bako donne la possibilité à l’arbitre de siffler. Au ralenti, il y a le bras de Bako qui emmène Pléa dans son mouvement. Ce n’est plus le même match après. C’est ce qui symbolise le match de ce soir…compliqué. C’est souvent le problème des joueurs de grand gabarit. Ils doivent être plus attentifs dans leurs interventions. C’est dommage car ça retombe encore sur Koné qui vit une saison compliquée.

Sur le même thème