masculins / FC Séville - OL

« L'objectif du club est de dépasser les huitièmes de finale »

Publié le 26 septembre 2016 à 19:05 par SC

Carlos Pérez est un témoin privilégié pour parler du FC Séville. Journaliste à l’Estadio Deportivo, quotidien espagnol spécialisé dans le football sévillan, il a accepté de présenter le club qu’il connaît parfaitement, le stade, le match face à l’OL... Second tour d’horizon.

Le dernier mercato

« Les mercatos sont toujours très intenses au FC Séville. C'est un club qui n’hésite pas à vendre quand une offre est supérieure à la valeur du joueur. Il vend et achète beaucoup chaque été. Quand Emery est parti, qui avait une idée de jeu très différente de celle de Sampaoli, les plans ont changé immédiatement. Il fallait chercher des joueurs plus forts, avec d’autres qualités, capables de jouer dans le camp adverse et de dominer l’adversaire. Heureusement, le  FC Séville dispose de l'un des meilleurs directeurs sportifs du monde, Monchi (photo). Peut-être, le meilleur. Il connaît d’ailleurs très bien le marché français. Avec autant de changements, le club demande un peu de temps pour que l'équipe fonctionne comme souhaité. »

...
L'info en plus :
Le FC Séville a recruté pas moins de 9 joueurs en provenance de Ligue 1 depuis 2010 à l'instar de Mouhamadou Dabo, Geoffrey Kondogbia ou dernièrement Wissam Ben Yedder.

...

Sampaoli, successeur d'Emery

« Monchi, le directeur sportif du club, aime avoir des entraîneurs qui valorisent les footballeurs et, dans ce sens, les deux techniciens se ressemblent. Mais ils ne partagent pas la même philosophie de jeu. Pour Emery, c’est la défense qui primait et l’idée était d’essayer, avec les courses de Gameiro, de surprendre les adversaires en contres. Sampaoli (photo) souhaite attaquer et défendre avec la possession du ballon. Pour l'instant, il n’a pas encore atteint cet objectif. Le supporter est un peu divisé sur le nouvel entraîneur, qui est parfois traité de « loco » (fou) comme l’était sa référence, Marcelo Bielsa. »

...
L'info en plus :
Jorge Sampaoli a été désigné meilleur entraîneur sud-américain de l'année 2015, peu de temps après avoir remporté la Copa América avec le Chili en battant l'Argentine aux tirs au but en finale.

...

Le bilan du début de saison

« Il est encore trop tôt pour tirer des enseignements définitifs, même si la saison du FC Séville a commencé très tôt, avec les SuperCoupes d'Europe et d’Espagne. Pour le moment, les résultats sont meilleurs que les sensations, le contenu. Il manque de la continuité dans le jeu. Il y a beaucoup de blessés en défense. L'équipe montre deux visages, un au Stade Ramon Sanchez Pizjuán et l’autre à l’extérieur. »

...
L'info en plus :
Le FC Séville est actuellement 6ème de Liga avec 11 points après 6 journées. Le club andalous compte 3 victoires, 2 matches nuls et 1 défaite.

...

Les joueurs à surveiller

« C’est un effectif avec beaucoup de qualité. La ligne défensive est peut-être un peu plus fragile que les autres secteurs. Il y a peu de joueurs de formation pour jouer devant la défense. Le FC Séville compte dans ses rangs de très bons footballeurs, comme Vitolo, maintenant titulaire avec la sélection espagnole, Samir Nasri, qui veut retrouver son meilleur niveau, Franco Vázquez, le joueur qui a subi le plus de fautes dans les cinq grands championnats la saison passée. Il y a aussi quelques anciennes connaissances de Ligue 1, comme N'Zonzi ou Ben Yedder. »


...
L'info en plus :
Luciano Vietto est l'actuel meilleur buteur du FC Séville. L'Argentin a pour l'heure inscrit 3 buts en 8 rencontres toutes compétitions confondues.

...

L’ambition en Ligue des Champions

« L'objectif du club est de dépasser les huitièmes de finale. Le FC Séville avait été éliminé par le Fenerbahçe et le CSKA de Moscou il y a quelques saisons. Le club a beaucoup de respect pour les adversaires du groupe. Pour le moment, l’équipe ne pense qu’à gagner contre l'OL après avoir obtenu un bon match nul au Juventus Stadium. Une victoire placerait les Sévillans dans une bonne position en vue de la qualification. À la différence d'autres clubs, finir troisième et disputer l'Europa League ne serait pas considéré comme un échec retentissant, puisqu'il s'agit d'une compétition que Séville a gagnée à 5 reprises, dont les trois dernières saisons. Il y a une saveur très spéciale. L’Europa League permet aussi au vainqueur d'accéder à la Champion's League la saison suivante, ce qui génère plus de recettes et permet au club de continuer à grandir. »

...
L'info en plus :
En 27 rencontres de Ligue des Champions, tours préliminaires compris, le FC Séville compte 14 victoires, 3 matches nuls et 10 défaites.

...
Sur le même thème