masculins / OL - Evian TG

L’OL ne lâche rien

Publié le 02 mai 2015 à 19:11 par R.B

Sans faire une prestation de haut niveau, l’OL s’est imposé et a repris la tête du championnat au goal average en attendant dimanche soir les 90 minutes du PSG à Nantes…

CONTEXTE

L’emporter pour continuer la course au titre, voire assurer le fauteuil de dauphin, ou espérer un peu plus dans la course au maintien. A chaque équipe ses ambitions qui a, ou non, l’avantage de jouer avant ses principaux concurrents : le PSG, l’ASM pour les partenaires de Maxime Gonalons ; le FC Lorient, le Stade de Reims, le Stade Malherbe, le TFC… pour les évianais de Sorlin.

ADVERSAIRE

C’est l’animation défensive qui a pêché jusqu’ici avec notamment ces 32 buts encaissés en déplacements (la plus mauvaise défense). Un groupe qui semble toutefois avoir « trouvé » un gardien (Leroy). Wass ne semble plus au même niveau pour faire des différences si précieuses, notamment sur phases arrêtées. Mais Nsikulu, Sunu, Thomasson… peuvent apporter l’efficacité, la folie nécessaire dans cette course au maintien.

EQUIPES de DEPART

Continuité chez Hubert Fournier. Les onze joueurs qui avaient débuté à Reims sont reconduits ce qui laisse Rose sur le Banc malgré son retour de suspension. Un 4-2-3-1 pour l’équipe haut-savoyarde avec de la vitesse dans les couloirs et Thomasson derrière Duhamel.

PREMIERE PERIODE

Un coup-franc de Grenier au-dessus et une domination lyonnaise en ce début de match. NJie a la première occasion de but sortie par Leroy. Grenier distille de bons ballons de sa position reculée. L’ETG tente, notamment en passant sur le côté gauche… Et sur un nouveau coup-franc, Grenier ouvre le score. Lacazette à deux doigts d’alourdir le score. L’ETG tricote un joli football avec Thomasson à la baguette mais presque sans danger. Pas de trop de rythme dans ces débats. L’OL obtient un penalty pour une faute sur Tolisso et Lacazette marque. Les coups de pied arrêtés à l’aide des olympiens dans cette première période plutôt moyenne techniquement.

SECONDE PERIODE

Njie marque un but refusé pour hors-jeu à priori inexistant ! Avant de sortir, blessé à la cuisse gauche. Place à Ferri et Fekir monte d’un cran. L’ETG n’y arrive pas et montre ses limites pour finir ses actions. L’OL n’a pas besoin de se surpasser… Sunu inquiète cependant Lopes d’un coup de tête. L’OL toujours en mode gestion… Les aiguilles du chrono tournent « gentiment ». Nsikulu manque une tête victorieuse toute faite. Avertissement… Fekir trouve le poteau sur un coup-franc détourné somptueusement par Leroy. Yattara remplace Lacazette à 10 minutes de la fin. L’ETG courageux essaie toujours… sans réussite. Malbranque remplace Gonalons. Fekir tente beaucoup en cette fin de match, mais le score ne bougera pas.

RESUME et PERSPECTIVES

Cela n’a pas été la meilleure production des lyonnais cette saison, mais les trois points ont été au rendez-vous grâce à des buts sur phases arrêtées. L’OL signe un 21ème succès et reprend la main au classement au moins pour 24h.

...

La feuille de match

A Lyon, stade de Gerland, 38 000 spectateurs environ

Arbitre, M. Bastien. OL 2 ETG 0 (mi-temps : OL 2 ETG 0).

OL : Lopes – Jallet, B. Koné, Umtiti, Bedimo – Gonalons (cap) (puis Malbranque 84ème), Tolisso, Grenier, Fekir – Njie (puis Ferri 55ème), Lacazette (puis Yattara 77ème). Entr : Fournier.

ETG : Leroy - Wass, Cambon, Nounkeu, Sabaly (puis Fall 46ème) – Sorlin (cap), Tejeda- Thomasson -, Sunu (puis D. Koné 65ème), Nsikulu - Duhamel puis Blandi 54ème). Entr : Dupraz.

Buts : pour l’OL, Grenier (20ème), Lacazette (38ème S/P), NJie (49ème)
Avertissements : pour l’ETG, Sabaly (37ème) ; pour l’OL, Gonalons (65ème).

...
Sur le même thème