masculins / SM Caen - OL

L1 : après la défaite à Caen, l’OL n’a plus de temps à perdre…

Publié le 17 janvier 2017 à 12:34 par CC

Une nouvelle fois, l’OL a montré un visage décevant chez un mal classé. Reste à vite se relever pour ne pas gâcher le magnifique parcours de la fin d’année 2016.

A l’issue de la 7e défaite de la saison en Ligue 1, le président Jean-Michel Aulas est resté quasiment muet. S’il n’est pas apparu devant la presse, il a tout de même lâché quelques lignes sur son compte twitter : « défaite trop bête… 63,5% de possession, 2 tirs sur la barre, des occasions presque immanquables : on doit se reprendre. » Un tweet présidentiel ponctué d’un hashtag OM.


L’OL n’a en effet pas le temps de se retourner. Le choc au Parc OL face à l’Olympique de Marseille se profile déjà. Ce dimanche à 21h00, l’OL sera dans l’obligation de faire un résultat pour espérer rester au contact du trio de tête.  L’équipe de Bruno Genesio a épuisé ce week-end l’un de ses derniers crédits dans la course au podium. Avec désormais 11 points de retard sur le duo de tête composé de l’AS Monaco et de l’OGC Nice, et 8 points de déficit sur le Paris Saint-Germain, les Lyonnais ont un sacré retard à combler, même s’il faut prendre en compte le match en retard face à Metz.

On imagine mal pourtant, le staff de Bruno Genesio ne pas se pencher d’un peu plus près sur les difficultés cette saison face aux équipes dîtes plus faibles : trois points de perdus à Dijon lors de la 3e journée, trois autres à Lorient face aux Merlus le 24 septembre et un nouveau zéro pointé contre Caen ce dimanche. « Il y a quand même une différence, relevait hier le consultant d’OLTV Arnaud Rivenet dans l’émission d’après-match. C’est qu’à Dijon ou à Lorient on méritait de gagner. Cette fois-ci, Caen n’a pas volé sa victoire et le match nul aurait peut-être déjà été heureux. »

La bonne nouvelle pour l’OL, qui ne l’oublions pas a été capable en décembre d’aller s’imposer à Louis II sur les terres du nouveau leader monégasque ou encore de tenir tête à la Juventus et le FC Séville, c’est un calendrier de costaud qui l’attend dans les prochaines semaines. Des matchs de haut niveau que les coéquipiers de Max Gonalons ne manquent pas généralement…Dans les prochaines échéances, il y a ainsi quatre belles affiches à gagner : deux matchs consécutifs  de L1 à la maison face à l’OM et le LOSC suivis de deux déplacements d’affilées au Vélodrome de Marseille pour les 16èmes de finale de Coupe de France et dans l’antre de Geoffroy-Guichard pour le fameux derby face à Saint-Etienne.

Des rendez-vous de tout premier ordre qui pourrait remettre l’OL dans le bon sens et confirmer les bonnes impressions laissées par la fin d’année 2016. Même s’il n’est pas à l’abri de retomber dans ses travers, cet OL là a clairement le potentiel pour aller chercher des récompenses en seconde partie de saison.

Sur le même thème