masculins / Ligue 1

L1 : Satisfactions, interrogations, prouesses... c'est l'heure d’un premier bilan

Publié le 29 août 2016 à 16:55 par SC

La première trêve internationale de la saison est l’occasion de tirer quelques enseignements des trois rencontres disputées en championnat durant ce mois d’août.

« Il n’y avait pas d’inquiétude après Paris ». Suite à la claque reçue dans le Trophée des Champions, Bruno Genesio se voulait rassurant sur l’état de forme de sa troupe. Une semaine plus tard, ses joueurs lui donnent raison lors de la première sortie en L1. Sans faire un très grand match, les Lyonnais disposent tranquillement du promu nancéien (0-3). 25 premières minutes poussives et puis le show Lacazette débutait avec deux buts en fin de première période et un troisième pour parachever un succès olympien ni flamboyant, ni inquiétant. En un mot, efficace.

Tout en offrant une nouvelle victoire à leurs supporters, c’est un autre scénario que les coéquipiers de Maxime Gonalons avaient écrit lors de la réception de Caen (2-0). Avec encore une fois, Alex en tête d’affiche. L’attaquant concrétisait sur penalty la large domination dans le jeu de son équipe pendant la première heure. Un petit but seulement… et la maitrise lyonnaise allait progressivement s’effriter au fil d’une seconde période compliquée où les Caennais ont eu quelques opportunités pour égaliser. Avant que Lacazette assure un deuxième succès en autant de match, de nouveau sur penalty.

Le troisième et dernier match de L1 de ce mois d’août était encore lié au destin de son numéro 10. Sur la pelouse de Dijon, les Lyonnais réalisaient une grosse première période dans son sillage. Du jeu, des combinaisons, des occasions … tout semblait sourire jusqu’à la 45ème minute et la sortie sur blessure de Lacazette, buteur pour la 6ème fois cette saison. Après cela ? L’égalisation dijonnaise quelques secondes plus tard, la blessure de Fekir, la seconde période très fébrile défensivement et sans inspiration offensivement précipitaient le premier faux-pas en championnat (4-2).

Rien d’inquiétant dans le jeu. Ni de dramatique sur le plan comptable. Avec 6 points au compteur sur 9 possibles, le groupe de Bruno Genesio est dans le peloton des 4èmes avec notamment le PSG, défait ce week-end à Monaco. Les joueurs de la Principauté sont en tête de L1, aux côtés de Guingamp et de Nice avec un petit point d’avance. La route est encore (très) longue… espérons que l’OL la reprenne très vite avec Fekir (absent pendant trois semaines) et son serial buteur Lacazette, incertain pour la reprise après la trêve internationale contre Bordeaux.