masculins / OL - Lens

La 36e journée de Ligue 1

Publié le 09 mai 2007 à 06:00 par BV

A trois épisodes de son terme, le championnat de Ligue 1 n’a pas encore distribué tous ses bons et mauvais points. Loin s’en faut. Au terme de cette antépénultième journée, certains clubs pourraient bien dire adieu à la Ligue des Champions. Nantes et Sedan à la Ligue 1.

Les affiches :
Pour cette avant-dernière journée de Ligue 1, deux rencontres devraient être l’objet de toutes les attentions : OL – Lens et Bordeaux – Nantes.

Bordeaux – Nantes : Rarement derby de l’Atlantique n’aura paru aussi déséquilibré. Tout oppose les deux formations. Un gouffre les sépare. Auteur d’une très bonne seconde partie de saison, les hommes de Ricardo font figure de favoris pour la qualification en Ligue des Champions aux yeux de bon nombre de spécialistes. Invaincus depuis le 17 février et une défaite à Troyes, les Girondins peuvent s’appuyer sur une défense retrouvée. Ils n’ont en effet plus encaissé de buts depuis la 29e journée. A l’inverse, les Canaris n’ont plus gagné depuis cette même date. S’ils ne parvenaient pas à ramener de Gironde une victoire, les Nantais seraient contraints de dire au revoir à l’élite.


La lutte pour les places européennes :
Avec Bordeaux et Lens, six équipes se tiennent en cinq points et peuvent donc légitimement continuer à rêver à une qualification pour la Ligue des Champions.

OM – Nancy : Bien placé en quatrième position du classement, l’Olympique de Marseille n’ignore pas qu’il doit impérativement l’emporter contre une formation de Nancy qui n’a plus rien à espérer dans ce championnat 2007. Les coéquipiers de Djibril Cissé restent sur une dynamique positive : 4 victoires lors de leurs cinq dernières rencontres. Seule ombre au tableau : ils devront se passer des services de Franck Ribéry suspendu. A noter que les matchs entre Marseillais et Nancéiens ont souvent été riches de buts : avec un total de 46 buts lors des dix dernières rencontres entre Olympiens et Lorrains, l’affiche promet. A moins que l’enjeu ne prenne le pas sur le jeu.

Sochaux – Monaco : A 5 points des Lensois et des Bordelais, les Sochaliens doivent réaliser un sans faute et parier sur une défaillance de leurs concurrents directs pour espérer participer à la plus prestigieuse des compétitions continentales la saison prochaine. Ce déplacement au stade Bonnal aura probablement une saveur toute particulière pour le Monégasque Jérémy Menez formé dans le Doubs.

Toulouse – Le Mans : Seconds au soir de la 32e journée, les joueurs de la Ville Rose sont depuis quelque peu rentrés dans le rang, concédant 3 revers d’affilée. Ils possèdent, face à une équipe du Mans désormais assurée de son maintien, une belle opportunité de se relancer.


La lutte pour le maintien :

Nice – PSG : Malgré ses sept points d’avance sur Troyes, le PSG, qui recevra les Troyens pour le compte de la 37e journée, n’est pas encore sauvé. Mais avec 14 points pris sur les 18 derniers possibles, il s’est en tout cas donné les moyens de ses ambitions. Paul Le Guen pourra compter sur le retour de son attaquant Peguy Luyindula. De leur côté, les Niçois chercheront à se donner un peu d’air avant un périlleux déplacement à Lens.

Valenciennes – Saint-Etienne : Avec seulement 4 points d’avance sur le premier relégable (Troyes) et aucune victoire lors de leurs cinq dernières rencontres, les Valenciennois n’ont pas le droit à l’erreur à Nungesser contre des Verts qui peuvent, quant à eux, raisonnablement viser un accessit européen. Le réveil de Steeve Savidan, muet depuis le déplacement à Nantes, ne sera pas de trop pour des Nordistes qui n’ont plus battu leurs rivaux depuis la saison 1965-1966.

Troyes - Rennes : Le Stade Rennais est l’équipe en forme du moment. Les Rennais n’ont plus connu l’amer goût de la défaite depuis 8 rencontres. Face à des Troyens qui conservent un mince espoir de maintien, les hommes de Pierre Dr©ossi n’auront pourtant pas la tâche facile.

Lille – Sedan : Sedan ne s’est plus imposé à Lille depuis la saison 1958 – 1959. Pourtant, cette saison, les Ardennais semblent plus que jamais en mesure de faire mentir l’histoire face à une formation nordiste qui reste sur 6 défaites lors de ses 7 derniers matchs et 7 points pris sur 30 possibles. Avec 4 points de retard sur Nice, et forts de leur victoire 3 buts à 1 contre Lorient, les Sangliers abattront leur dernière carte en vue du maintien sur la pelouse de Villeneuve d’ Ascq. Comme les Nantais, ils pourraient bien être assurés d’évoluer la saison prochaine en Ligue 2 dès mercredi soir.

En milieu de tableau, Lorient et Rémy Riou accueilleront Auxerre.

Toutes les rencontres :

Mercredi 9 mai à 18 heures :
Sochaux – Monaco

Mercredi 9 mai à 20 h30 :
Bordeaux – Nantes
OM – Nancy
Valenciennes – Saint-Etienne
Lille – Sedan
Nice – PSG
Troyes – Rennes
Lorient – Auxerre

Mercredi 9 mai à 20h45 :
OL - Lens

Jeudi 10 mai à 21 heures : Toulouse – Le Mans