masculins / PSG - OL

L’analyse du consultant

Publié le 11 février 2016 à 09:00 par SC

Christian Bassila et Claude-Arnaud Rivenet ont livré au micro d’OLTV leur analyse de la rencontre entre Parisiens et Lyonnais.

Christian Bassila

« J’ai l’impression que l’histoire se répète. Il y a de la déception, de la frustration. Il y a des erreurs d’arbitrage. On se pose des questions. C’est rageant. On a senti que le deuxième but avait fait mal aux têtes, aux jambes. Je trouve le scénario cruel. Il y avait matière à bousculer cette équipe du PSG… La première heure a été intéressante. On a récupéré des ballons très hauts mais on a manqué de justesse dans la dernière passe, de verticalité, de variété dans nos courses. On n’a pas été au bout de notre projet alors qu’on a vraiment mis en difficulté le PSG… Les joueurs n’ont pas démérité. Ils ont tout donné donc j’espère que ce match ne va pas laisser de traces. La priorité reste le championnat.

Umtiti sera suspendu pour la réception du PSG. Il a bonifié ses partenaires. Ça laisse un goût amer puisqu’on perd un peu plus qu’une qualification en Coupe de France.

Claude-Arnaud Rivenet

« C’est sévère. On a fait une bonne première heure où on a bien maitrisé le ballon et on a récupéré pas mal de ballons au milieu de terrain. Mais on n’a pas su se créer d’occasions, se montrer dangereux. C’était stérile. Le PSG a été beaucoup plus efficace que nous dans les 30 derniers mètres. On n’a pas été assez costaud offensivement, c’était trop pauvre, trop poussif avec des mauvais choix. On n’a pas existé en attaque. On n’a pas bien exploité nos bons ballons. On les a ennuyés dans leur préparation, notamment avec Tolisso et Gonalons. Ils n’ont pas pu installer leur jeu.

Les Parisiens ont des décisions arbitrales favorables. Il va falloir se pencher sur la question. Il y a cinq arbitres sur le terrain. Personne n’est jamais remis en question, c’est normal… Sur le troisième but, c’est incompréhensible. Ce but n’a pas changé la face du match mais c’est agaçant.

Le tournant du match ? C’est le deuxième but. A 1 à 0, tout est encore possible. Le deuxième but nous met un grand coup sur la tête et met fin à tous nos espoirs. Ibrahimovic est hors-jeu. Ça laisse encore plus de regrets.

Sur le même thème