masculins / OL - Auxerre 2-1

La bonne opération

Publié le 05 mai 2010 à 21:03

Les olympiens ont souffert mais ont décroché ce succès si important face à Auxerre, un concurrent direct en vue du podium.


OL - Auxerre

Mercredi 5 mai à 19h00 sur Canal+

Stade de Gerland
Arbitre : Mr Olivier Thual

Ce choc de la 36e journée entre l’OL et Auxerre avait démarré sous une fine pluie printanière. Dudka fut le premier à ouvrir les hostilités sur une demi-volée qui poussa Hugo Lloris à boxer en corner (2e). Dans la foulée, Jelen profitait d’une glissade de Cris pour piquer son ballon au-dessus du portier olympien. La tentative du Polonais toucha la base du poteau avant d’être dégagé sur la ligne par Jean-Alain Boumsong (5e). Les Bourguignons contenaient parfaitement les joueurs de Claude Puel. Sur une passe en retrait vraiment trop peu appuyée par Antho Réveillère, Jelen ne laissa pas passer l’occasion d’éliminer Hugo Lloris puis de glisser le cuir dans me but vide (15e). Ce fut la douche froide sur Gerland au sens propre comme au sens figuré. L’OL réagissait par un coup franc de Pjanic bien coupé par Cris mais la tête du Brésilien filait au-dessus. Les olympiens ne parvenaient pas à installer leur jeu face à des Auxerrois bien en place et lorsqu’ils y parvenaient Monsieur Thual mettait un terme à leurs actions. Les Lyonnais n’y arrivaient pas à l’image de la collision entre Gomis et Pjanic à l’entrée de la surface de réparation (44e). Malgré tout la fin de mi-temps s’anima. Makoun toucha le poteau et dans la continuité de l’action Cissokho était accroché dans la surface. Lisandro Lopez se chargea du penalty pour offrir l’égalisation à l’OL. Monsieur Thual, loin d’être impérial ce soir, siffla la pause. Cris et ses coéquipiers n’avaient pas été à leur avantage durant cette mi-temps et ce penalty avant la pause était vraiment le bienvenu.

Les Lyonnais entamèrent la seconde période avec un visage bien différent. Sur un coup franc aux 20 mètres Miré Pjanic trouva le poteau de Sorin. Dans la continuité Bafé Gomis trouva le chemin des filets mais fut signaler justement en position de hors-jeu (47e). Gomis se créa une superbe occasion après un une-deux avec Pjanic mais il se heurta à Sorin bien sorti à son encontre (59e). Sid Govou remplaça Jean II Makoun (61e). Oliech donna l’occasion à Hugo Lloris de réaliser une parade des deux pieds (68e). Le dernier quart d’heure approchant, les Lyonnais commençaient à pousser. L’ex-lyonnais Benoit Pedretti donna quelques frissons à Gerland sur un tir tendu qui passa tout près du poteau droit olympien (77e) alors que Gomis laissa sa place au jeune Lacazette. On assistait alors au siège de la cage de Sorin et Kim Källström trouvait le poteau. Dans la minute suivante, un centre du Suédois était mal renvoyé par Sorin et cela profitait à Pjanic qui glissait le ballon dans le but vide (85e). Gerland explosa de joie. Hugo Lloris nous gratifia d’une parade monumentale sur une tête qui prenait le chemin du cadre (87e). Les partenaires de Cris souffraint dans le dernière minutes et se contentaient de se dégager loin devant. Le coup de sifflet final e Monsieur Thual libéra le caln lyonnais et tous ses supporters. Ce succès face à un concurrent direct plaçait désormais l'OL en bonne posture en vue du podium.

VIDEOS -  PHOTOS - STATS

 

 

Sur le même thème