masculins / DFCO - OL 1-2

La bonne opération

Publié le 10 septembre 2011 à 20:49

Les Lyonnais l'emportent à Dijon (1-2). Ils prennent le fauteuil de leader et entament de la meilleure des façons le marathon du mois de septembre.

Les Lyonnais retrouvaient le terrain après une trêve internationale de 15 jours qui aura vue se terminer le mercato. Le promu dijonnais accueillait les joueurs de Rémi Garde dans son enceinte Gaston Gérard qui affichait complet.

Les Olympiens imprimèrent leur rythme à la rencontre d’entrée de jeu. Bien installés dans le camp bourguignon les gones allumèrent la première mèche par l’intermédiaire de Kim Källström. Le missile du Suédois de plus de trente mètres fut bien enlevé de la lucarne par Reynet (2e). Quelques minutes plus tard l’OL faisait mouche. Kim Källström, encore à la manœuvre, déposa un corner sur la tête de Maxime Gonalons qui termina sa course dans le petit filet (7e). Cette rapide ouverture du score eut l’effet d’équilibrer les débats. Les occasions se faisaient de plus en plus rares. Max Gonalons, très en vue, tenta une demi-volée après un bon une-deux avec Jérémy Pied mais celle-ci s’envola au-dessus du cadre. Malheureusement la première occasion dijonnaise fut la bonne. Jovial déviait astucieusement le ballon vers Corgnet qui décocha une frappe surpuissante à l’entrée de la surface (43e). Hugo Lloris, qui n’avait rien eut à faire jusque là, ne pu que constater les dégâts. Les 16 000 spectateurs du stade Gaston Gérard pouvait alors exulter d’autant que la mi-temps arriva quelques secondes plus tard.

Au retour des vestiaires les gones reprirent le contrôle de la rencontre. Les espaces s’ouvraient et les solutions offensives devenaient plus nombreuses. Jérémy Pied se créa une occasion mais trop altruiste il chercha un centre difficile au lieu de frapper au but. L’OL fut récompensé peu de temps après par un but de la tête de Bafé Gomis sur une merveille de centre de Michel Bastos (53e). Rémi Garde lança Clément Grenier à la place de Jérémy Pied qui avait beaucoup donné (70e). Bafé Gomis manqua le KO sur une volée en extension après un centre de Källström (73e). Bastos et Gomis se gênaient quelque peu sur un corner et manquaient de mettre l’OL à l’abri définitivement. Justement les joueurs de Carteron eurent une belle occasion d’égaliser mais Zarour manqua le cadre à bout portant (79e). Kim Källström s’essaya une dernière fois à la frappe mais Reynet fut vigilant pour boxer le ballon (86e). Les Bourguignons livraient leurs dernières forces dans la bataille dans les ultimes minutes. Thil obligea Hugo Lloris à réaliser un arrêt décisif après un coup franc vite joué.
Les joueurs de Rémi Garde ont donc bien entamé le marathon du mois de septembre qui s’annonce palpitant.

La feuille de match !

Sur le même thème