masculins

La bonne santé de la Holding OL GROUPE

Publié le 23 septembre 2008 à 16:00 par OT

OL Groupe a dévoilé en fin de matinée lors d’une conférence de presse à Paris les résultats de l’exercice 2007/2008. Le résultat net est de 20,1 millions d’euros en progression de 8% par rapport à 2006/2007.

En croissance, les produits de la marque à 38,5 millions d’euros progressent de 24,1% et dépassent l’objectif annoncé de croissance de 10%. Les droits conclus avec Sportfive et Sodexo pour un montant de 10,5 millions d’euros compensent largement la baisse des ventes de produits de merchandising. Avec 21,8 millions d’euros, OL Groupe réalise la meilleure performance française en billetterie.
Jean-Michel Aulas a expliqué les raisons de cette bonne santé : « Cette année a été marquée par une performance sportive considérable : cinq titres, trois chez les hommes et deux chez les féminines du jamais vu. Les résultats financiers sont à la hauteur de leurs performances sportives. Ils sont aussi dus à la cession de joueurs, à la diversité des activités et aux supporters avec le développement de la billetterie. »

Il a profité de cette réunion pour aborder la réalisation du futur Grand Stade de l’Olympique Lyonnais avec son implantation à Décines dans l’Est lyonnais. Une intervention de Jean-Michel Aulas dans le but de faire taire les critiques.
« La France a cette caractéristique de privilégier ce qui est négatif ou les minorités dites agissantes, par rapport à l’intérêt collectif. Je tiens à rappeler que le projet ne fait pas appel à l’argent du contribuable. C’est un investissement privé. L’OL va investir entre 350 et 380 millions d’euros pour construire un stade qui sera la base de la candidature de la France à l’Euro 2016.
Les accès au stade vont servir à tout l’Est lyonnais ce qui permettra de rendre les transports plus pratiques. En revanche aux partenaires c'est-à-dire : l’Etat, le Grand Lyon et la Région Rhône-Alpes d’améliorer les infrastructures. »

Le président de l’OL est revenu aussi les rapports des commissaires enquêteurs.
« Les avis qui ont été donnés par les commissaires enquêteurs sont des avis indicatifs et non pas décisionnaires. J’ai eu l’occasion de discuter avec les élus qui sont contre le projet. Je me suis aperçu qu’ils n’avaient pas forcément tous les éléments en leur disposition. De gros efforts ont été fait pour aller dans leur sens il va falloir convaincre. La démocratie est telle qu’il faut accepter qu’il y ait des discussions qui puissent entrainer des retards mais pas de remise en cause du projet. »