masculins / OL 2 OM 0

La cerise sur le gâteau

Publié le 19 septembre 2011 à 09:40 par R.B

L’OL est toujours invaincu après 9 matchs disputés… et il vient de prendre la tête du championnat… Match retour…

 

Qui aurait misé gros en début de saison sur le fait que l’OL serait invaincu le 18 septembre après son match contre l’OM ? Qui aurait parié que l’OL serait en tête de la L1 ? Que les vantards ou les fous de gros coups lèvent la main ! Certes, le programme des Olympiens ne semblaient pas injouable, mais il fallait repartir en surmontant les changements, puis les blessures… et évidemment les chausse-trappes du style Rubin Kazan, Montpellier… OM. Un OM décevant même s'il n'est pas à sa place actuellement.

L’OL n’est pas génial, ne domine pas ses adversaires, ne survole pas le championnat… mais il a l’envie, le caractère, le plaisir, le sérieux… qu’il faut. Il a un esprit collectif. Il est à l’écoute. Il a pris confiance en lui en trouvant au fil des rencontres des repères. Rémi Garde n’a pas été un adepte du changement pour le changement. Il n’hésite pas à aligner les mêmes équipes de départ ou quasiment les mêmes. 9 joueurs ont joué 720 minutes ou plus sur les 810 possibles ; 10 joueurs ont été  titulaires au moins 8 fois sur 9 !  

Cet OL a de la jeunesse ; de l’expérience. Il a Lloris Assurance Tous Risques dans sa cage… Un tout autre Bastos… Un énorme Gomis qui marque pour deux en l’absence de Lisandro… KK ou l’incroyable guerrier suédois… Gonalons, caïd du milieu… Grenier, jeune pousse à la baguette… les « frangins costauds » de l’axe central (B. Koné/Lovren)… A l’infirmerie, Lisandro, Cris, Gourcuff, Ederson... Sur le banc des promesses à l’image du jeune Fofana superbement entré en jeu face à l’OM… 

Il y a le terrain et l’encadrement. Cet encadrement qui ressemble à une famille unie qui souhaite « le bonheur de ses enfants ». Saisir au vol des images pendant les entrainements, avant, pendant et après les matchs en dit plus long que tous les discours. Oh oui le bonheur et sa force sont dans les victoires répétées, mais le succès vient aussi de la manière employée. 

L’OL connaitra certainement un ou des moments de faiblesse. On verra alors comment réagi le groupe. En attendant, profitons de la situation qui est déjà remise en cause dès mercredi à Caen.

Sur le même thème