masculins / Vitoria - OL

La cerise sur le gâteau…

Publié le 11 décembre 2013 à 20:11 par R.B

Comme avant le rendez-vous face aux Verts, Rémi Garde fait largement tourner son effectif pour affronter le Vitoria Guimaraes avec pour ambition de conserver la première place du groupe I alors que le club portugais ne peut plus rien espérer…

 Les Lyonnais sont déjà qualifiés pour les 1/16èmes de finale. Ils viennent à Guimaraes pour mettre la cerise sur le gâteau soit conserver la première place de leur groupe pour recevoir notamment au match retour de ces fameux 1/16èmes même si cela ne garantit pas une qualification comme le match face aux Spurs de la saison dernière peut en témoigner. Ils ont leur destin en mains avec ce point d’avance sur le Betis qui recevra le HNK Rijeka. Un succès olympien et l’affaire serait plié. Mais en fonction du résultat du Betis un nul, voire une défaite peuvent aussi convenir…

Pour ce dernier rendez-vous de poule, rappelons que l’OL est toujours invaincu, Rémi Garde applique la même recette que lors du déplacement à Rijeka. La plupart des titulaires à Bastia vont rester s’entraîner à Tola Vologe avec Robert Duverne et Bruno Génesio. Cela donnera ainsi du temps de jeu à ceux qui en manque. Et si l’équipe sera chamboulée, elle ne perdra pas tout son potentiel quand on voit la liste des 18 joueurs et l’envie de se montrer qui devrait habiter certains. On reverra avec plaisir Anthony Lopes remis de sa blessure qui va retrouver l’air du pays qu’il pourrait défendre lors de la prochaine coupe du Monde et d’autres jeunes moins utilisés ces dernières semaines mis à part dans cette compétition. Ils seront encadrés par Yoann Gourcuff, Bafé Gomis… Ce match pourrait être aussi l’occasion de revoir Mvuemba, Danic… Si l’entraîneur lyonnais a fait ce choix, c’est évidemment en pensant à la venue de l’OM dimanche soir. Un scénario contraire au Portugal serait en effet moins pénalisant qu’une contre-performance face aux Phocéens.

 Rémi Garde a donc décidé de mettre tous les atouts de son côté. Dans le camp adverse, quelle attitude va avoir cette équipe du Vitoria ? Elle ne peut plus se qualifier avec ses trois points de retard sur le Betis et ses deux défaites face au club espagnol. Elle cherchera à priori un baroud d’honneur personnel et pour le football de son pays. En a-t-elle les moyens ? Dans ce groupe I, elle a largement battu le HNK Rijeka à Guimaraes en se contentant d’un nul en Croatie, s’est inclinée deux fois face au Betis et avait tenu tête à Gerland à des Lyonnais qui étaient passés à côté de leur première période. Dans son championnat, elle pointe à la 7ème place déjà loin des premières places. Elle a aussi été éliminée de la Coupe. On connait Maazou… On a vu au match aller les qualités de Douglas, Olimpio, Santos… Cette formation semble à la portée d’une équipe lyonnaise même largement remaniée pour peu qu’elle joue de façon aussi sérieuse qu’à Rijeka..

Ce 212ème match européen de l’histoire lyonnaise reste donc un match à enjeu individuel et collectif. A l’OL de bien le négocier. Lundi prochain, le club lyonnais  connaitra le nom de son futur adversaire. Et vendredi, tout le monde se retrouvera pour peaufiner la venue de l’OM. Un moment toujours particulier dans une saison.

Sur le même thème